Comment faire avec un gros chat ?
Comment faire avec un gros chat ?

Comment faire avec un gros chat ?

En 2019, la France comptait près de 13 millions de chats. Animal domestique favori des Français, le chat de gouttière est le félin le plus répandu dans nos foyers.
À côté de celui-ci, certaines races ont également trouvé leur place, notamment les races de grands chats.

Après avoir abordé les races de grands chats les plus communes, nous verrons comment identifier un problème de surpoids chez votre chat et les réponses à apporter pour limiter le problème.

  • Races de chat de grande taille

Chat de race Savannah

Le Savannah

Cette race de chat, apparue aux États-Unis dans les années 80, est un croisement entre diverses races de chat à robe tachetée et le serval (le serval est un félin sauvage tacheté).
Le but était d'obtenir un chat domestique de grande taille possédant les caractéristiques du serval (petite tête, grandes oreilles, corps très long sur de longues pattes, queue assez courte et robe tachetée).

Il se distingue par sa hauteur, son élégance et son habileté.
Au niveau du tempérament, le Savannah a une nature douce, curieuse et intelligente.

Race Maine coon

Le Maine Coon

Originaire des fermes de l'État du Maine, aux États-Unis, le Maine Coon est issu de chats domestiques de colons européens.
Retournés à l'état sauvage, ils auraient développé un corps plus robuste et un pelage plus épais pour résister aux hivers rudes de leur environnement.
Le Maine Coon possède une tête de taille moyenne, une silhouette équilibrée avec une musculature impressionnante.

Le Maine Coon se plait aussi bien en appartement qu'à l'extérieur. Très affectueux, il s'accommode facilement de la compagnie d'autres animaux de compagnie et adore jouer.
Son tempérament se caractérise par le calme et la douceur.

Race norvégienne

Le chat norvégien

Connu sous le nom de chat des forêts norvégiennes, le chat norvégien s'illustre par sa fourrure abondante. Fruit d’une évolution naturelle, il aurait été un animal domestique des Vikings. Ces explorateurs l'auraient ramené d'Asie Mineure pour chasser les rongeurs.
Seuls les plus résistants auraient pu s'adapter au climat du cercle polaire et développer cette fourrure caractéristique.

Le chat norvégien possède un corps long et massif, une ossature solide et des pattes arrières plus hautes que les pattes avant.
Malgré son apparence sauvage, le chat norvégien est un animal doux et sociable. Très actif, c'est un excellent grimpeur qui nécessitera un environnement stimulant.

Chat de race Ragdoll

Le Ragdoll

Le Ragdoll est également un chat de taille imposante qui pourra atteindre 9 kgs à l'âge adulte (4 à 6 kg pour une chatte). Apparu aux États-Unis, ce chat est le résultat d'un croisement entre un sacré de Birmanie et un Persan angora.
Ces chats ont la particularité de s'abandonner complètement quand ils sont dans les bras (ragdoll signifie poupée de chiffon en anglais).
Son corps est long et musclé, avec une poitrine large et ronde. Bien que lourd, il n'est pas gros. Sa fourrure mi-longue est douce et soyeuse.

Le Ragdoll se distingue des autres par sa grande sociabilité et son absence de méfiance. Calme et docile, c'est un chat d'intérieur peu exigeant, hormis un peu d'entretien de sa fourrure.

Race highlander

Le Highlander

Créé en 2004 aux États-Unis, le Highlander (ou Highland Lynx) est un descendant du Jungle Curl et du Desert Lynx. Il associe donc les gènes d'un chat sauvage à ceux d'un chat domestique. Il se présente sous 2 variétés : à poil long ou à poil court.
Hormis son corps massif et impressionnant, le Highlander se distingue par des oreilles qui se recourbent quand il grandit et une queue très courte, coupée naturellement.

Chat particulièrement actif, il aime se prêter aux jeux interactifs avec son maître. Très affectueux, il cherchera le contact constamment, quitte à être un peu collant.

  • Quels sont les signes qu'un chat est trop gros ?

    Étant donné les différences individuelles de taille et de gabarit chez le chat, il est difficile de définir un poids approprié pour un chat d’un âge donné. Ainsi, un chat pesant 5 kg peut être mince s’il s’agit d’une race de grand chat. En revanche, s’il est de petite taille, le chat pourra s'avérer en surpoids.

    Un mode de vie sédentaire, un territoire peu stimulant, la castration ou la stérilisation, l'âge… Beaucoup de raisons conduisent à une réduction de l'activité physique. En moyenne, un chat de type européen et longiligne pèsera entre 3 et 5 kgs.

    Afin de repérer un possible surpoids, apprenez à regarder votre chat :

    • de profil
      Observez la ligne qui va du thorax vers l’abdomen. La graisse s’accumule majoritairement dans la région de l’aine chez le chat. Chez un chat en surpoids, la taille n'est pas visible, l’abdomen du chat est distendu et son ventre pend. Si une poche de graisse est présente au niveau du bas ventre de votre chat, il est trop gros.
    • par dessus
      Les creux des flancs et la taille doivent être visibles. Il doit y avoir une faible quantité de graisse abdominale. En cas de surplus de graisse, l'abdomen devient visible par dessus et forme un petit ballon.

     

    Pour identifier un problème de surpoids, posez les mains sur ses flancs et palpez.

    Dans le cas d'un chat trop maigre, aucune graisse n'est palpable sur la cage thoracique et les côtes sont apparentes.

    Si vous arrivez à compter ses côtes sans enfoncer les doigts, c'est bon signe. Idéalement, les côtes et la colonne vertébrale doivent être facilement identifiées au toucher, sans être visibles.

    Dans le cas d'un chat obèse, les dépôts adipeux sont massifs sur la cage thoracique, la colonne vertébrale et l'abdomen. Ils rendent difficile l'identification des côtes.

  • Comment faire avec un chat en surpoids ?

    Selon une étude ROYAL CANIN réalisée en février 2018, plus de la moitié des chats domestiques dans le monde sont en surpoids.
    Être en surpoids expose les chats à des risques d'arthrose et à des pathologies comme le diabète et les problèmes urinaires.

    Outre un mode de vie moins actif et une alimentation trop riche, les chats stérilisés ont plus tendance à prendre trop de poids. Au-delà de l'aspect esthétique, le surpoids diminue la qualité et l’espérance de vie du chat.

    Hormis une visite chez un vétérinaire qui pourra identifier un problème d'obésité et déterminer une pathologie ou de l'anxiété qui pourraient en être la cause, on peut jouer sur 2 registres :

    • Un environnement plus stimulant

      Un chat a besoin d'exercice pour son équilibre physique et mental. S'il ne sort pas à l'extérieur, il est essentiel que vous trouviez des alternatives afin de satisfaire ses instincts et l'amener à faire de l'exercice physique.
      Voici quelques pistes à explorer afin de l'amener à se dépenser physiquement et perdre son surpoids :

        • Installez un arbre à chat

      Dans leur milieu naturel, les chats sautent beaucoup pour atteindre leurs proies, se cacher ou se mettre à l'abri. Aussi, laissez votre chat accéder à des endroits en hauteur ou optez pour un arbre à chat conçu pour un gros chat. C’est un accessoire qui permettra à votre chat d'assouvir son instinct et maintenir une activité physique.

        • Jouez à la balle

      Il s'agit probablement du jeu le plus simple et bon marché. Avec une balle et du temps, vous pouvez simuler une partie de chasse qui amènera votre chat à se dépenser. L'idéal est une balle adaptée, pas trop lourde. Un bouchon fera parfois l'affaire.

        • Jouez à cache-cache

      Placez-vous hors de son champ de vision et appelez-le pour voir sa réaction. Ensuite, vous changez de pièce une fois qu'il réagit, tout en continuant de l'appeler. La première fois que vous jouez à cache-cache avec votre chat, commencez par un niveau facile, histoire de ne pas créer de frustration.

        • Créez des perchoirs sur les rebords des fenêtres

      Votre chat appréciera d’avoir un œil sur ce qui se passe à l’extérieur. En réduisant la frustration de ne pas sortir, il devrait moins développer de compulsion alimentaire.

      Toutes ces activités permettront non seulement d’augmenter l’activité physique du chat et de brûler les graisses, mais aussi d’améliorer son humeur en diminuant le risque de compensation alimentaire.

    • Une alimentation plus adaptée

      Dans son milieu naturel, le chat se dépense beaucoup pour chasser. À l'inverse du chien, il mange en petites quantités, mais souvent, entre 15 à 20 fois par jour.
      Par contre, en appartement, le chat est plus sédentaire et n'a pas besoin de chasser pour obtenir de la nourriture.
      La chasse en intérieur
      Vous pouvez lui proposer un régime alimentaire spécifique et allégé. Avec des croquettes comme celles de Proplan, à destination des chats surpoids, vous obtenez une alimentation riche en fibres. Cet apport provoque un effet de satiété plus rapide.
      Vous pouvez également tenter la binutrition en associant croquettes et pâtées. Riche en eau, la pâtée amènera plus rapidement le sentiment de satiété.
      En cas de changement d'alimentation, ne bouleversez pas les repères alimentaires de votre animal et allez-y par étape en augmentant petit à petit la part diététique.

      Différents types de gamelles offrent également la possibilité de limiter le rationnement en compliquant la tâche de votre chat :
      Gamelle Anti glouton Gamelle Anti glouton

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Accueillir sa chatte stérilisée : les précautions à prendre
Collerette pour chat

Accueillir votre chatte sérilisée

La stérilisation d'une chatte est une opération courante, mais reste une intervention chirurgicale. Il y a quelques mesures à mettre en place pour que la convalescence se passe pour le mieux, pour que votre minette retrouve la forme.

Au sortir de l'anesthésie, votre chatte sera sans doute nauséeuse et moins active. Cette période durera une vingtaine d'heures.

  • Son environnement :

    L'endroit où l'accueillir sera calme et isolé.
    Il doit être accessible pour elle, mais il faudra éloigner les enfants et les autres animaux pour qu'elle puisse récupérer.
    Assurez-vous que l'endroit soit confortable : si elle n'a pas de panier, une boîte de chaussures avec une couverture fera l'affaire.
    Tamisez la lumière pour pallier une photosensibilité accrue par l'anesthésie.

    Sa litière sera propre et ses gamelles facilement accessibles. En effet, pour récupérer, les chattes doivent limiter tout effort inutile.

    Jusqu'à ce que les points de suture tombent ou qu'elle retourne chez le vétérinaire, vous ne la laisserez pas sortir. Ainsi, il n'y aura pas de risque d'infection de la plaie.

  • Ses soins

    Dans le cas où votre vétérinaire vous a prescrit des antidouleurs, vous devrez suivre ses recommandations même si la chatte semble aller mieux. Les chats savent très bien masquer leur souffrance et il est possible que le vôtre souffre sans le montrer. Ne lui donnez jamais de médicament non prescrit par le vétérinaire.

    Dès son retour du vétérinaire, vous pouvez commencer à lui donner un peu d'eau dans un récipient peu profond. Si le vétérinaire ne vous a donné aucune recommandation sur l'alimentation, vous pouvez lui donner un quart de sa ration normale 2- 4 heures après son retour. Répétez 3-6 heures après avec une ration normale. Vous mettrez de côté toute friandise, aliment spécial, lait durant les premiers jours, son estomac reste fragile.
    Durant les 2 premières semaines, pas de bain, pour ne pas irriter la zone opérée.

    Le vétérinaire vous a probablement prescrit des antidouleurs. Suivez ses indications, n'improvisez pas en lui donnant des médicaments non supervisés par le vétérinaire. Si vous avez du mal à lui donner, écrasez le 1/4 du comprimé à la cuillère et mettez-lui en dans 1 tout petit peu de pâté, elle n'y verra que du feu. De même, n'appliquez pas de produit ou de crème sur la partie opérée sans indication vétérinaire.

  • Les accessoires

    Quand vous accueillerez votre chatte, évitez dans un premier temps les litières classiques. Préférez du papier déchiqueté ou des journaux pour ne pas qu'il y ait d'infection due aux résidus.
    Rapprochez la litière près de son lieu de repos.

    Le vétérinaire vous aura sans doute proposé une collerette pour éviter que la chatte ne lèche sa plaie. Si ce n'est pas le cas, on peut en trouver en animalerie ou sur Amazon . Du fait d'être privée des informations données par ses vibrisses et de ne pas pouvoir faire sa toilette, la chatte sera perturbée.
    Dans ce cas, vous pouvez lui ôter le temps de son repas et de sa toilette tout en surveillant qu'elle ne lèche pas sa suture. Vous pouvez également utiliser un gant de toilette légèrement humidifié pour la toiletter.

    Collerette de chat
    Durant la semaine qui suit la chirurgie, mettez hors de portée tous les jeux qui peuvent la tenter. Vous devez vous assurer que votre chatte ne saute pas, ne joue pas et ne bouge pas trop. Des mouvements brusques risqueraient d'irriter la zone opérée. Vous retirerez donc arbre à chat, perchoir, meuble sur lesquels elle a l'habitude de faire ses étirements.

  • Les signes qui peuvent vous alerter

    Soyez attentif aux vomissements. Si votre chatte vomit après avoir mangé son 1/4 de ration le soir de son retour, retirez-lui sa gamelle. Donnez-lui une petite quantité de nourriture le lendemain. Si elle  continue de vomir ou si elle a la diarrhée, téléphonez à votre vétérinaire.

    Durant une semaine à 10 jours suivant la stérilisation, surveillez les zones opérées.
    Si vous observez une rougeur sur la plaie, ça peut être un signe d'infection. Vous pouvez prendre en photo avec le téléphone pour voir l'évolution. La plaie doit perdre sa couleur avec le temps. Durant la période de guérison, les contusions doivent disparaitre, ne pas se propager. Des écoulements rouge clair autour de la plaie sont normaux. Si l'écoulement dure plus longtemps qu'une journée ou s'il a une autre couleur que rouge clair, vous devrez demander conseil auprès de votre vétérinaire.

    Vérifiez également les bords de la plaie, qu'ils ne s'écartent pas afin de voir si la suture tient et que le gonflement autour de l'incision disparaît.

    Vérifiez les gencives en pressant les légèrement. De rose pâle ou rouge, elles doivent retrouver leur couleur rapidement suite à la pression.

    Les chats savent camoufler leur souffrance pour ne pas être assimilés à une proie potentielle. Aussi, les signes de douleur peuvent être difficiles à identifier. Ils peuvent correspondre à :

    • une certaine léthargie
    • de la nervosité
    • des feulements
    • des grognements
    • la perte d'appétit

 

En cas de doute, n'hésitez pas à prévenir votre vétérinaire.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Stérilisation de la chatte : Quand, pourquoi et combien ?
La stérilisation de la chatte

La stérilisation de votre chatte

Votre minette  demande plus d'attention qu'avant, se frotte partout et néglige sa nourriture et les jeux.... Elle insiste pour sortir de manière insistante, se frotte aux meubles, fait ses besoins à côté de la litière, miaule désespérément pour attirer les mâles .... Elle est en chaleur.... Et ça va durer 6 jours sur les 22 qu'il y a dans son cycle (de janvier à mi-octobre).

Destinée à empêcher la reproduction, la stérilisation ou ovariectomie de la chatte amène autant de confort à l'animal qu'à ses maîtres. Elle permet d'éviter les périodes de chaleur, les fugues et double son espérance de vie.

  • Pourquoi ?

La stérilisation de la chatte permet

  • La disparition des chaleurs qui provoquaient les miaulements incessants pour attirer les mâles.
  • De limiter les risques de tumeur mammaire. Une stérilisation précédant les premières chaleurs divise par 10 le risque de tumeur. Après 2 ans, le bénéfice devient nul.
  • D'éviter la frustration due à l'absence d'accouplement. Celle-ci peut entraîner des troubles comportementaux ou des obsessions.
  • D'éviter d'avoir une portée non désirée.
  • La diminution de risques de maladies sexuellement transmissibles.
  • Le traitement d'un diabète (les variations hormonales en période de chaleur, en agissant sur la glycémie, rendent difficile tout traitement à l'insuline).
  • Un parasitisme moins important du fait que la chatte sort moins.

 

  • Quand ?

    La stérilisation est habituellement à faire avant la période de puberté, vers 6-7 mois, mais peut être réalisée à n’importe quel âge et il n'est pas nécessaire qu'elle ait déjà eu des chatons.

    La maturité sexuelle de la chatte survient entre 4 et 12 mois avec une moyenne entre 6 et 9 mois. Les facteurs qui jouent sur cette variation sont la sédentarité, la race et la période de sa naissance. Ainsi, une chatte de gouttière élevée en extérieur et née en automne sera plus précoce qu'une chatte d'intérieur à poil long née en hiver.

    Si la minette est déjà en chaleur, l'opération reste possible.
    Si elle est gestante, l'utérus sera retiré en même temps que les ovaires.
    Dans le cas où votre chatte a déjà des petits et qu'elle allaite, l'opération reste possible. L'ovariectomie n'interrompra pas  la lactaction.

    La stérilisation juvénile des chattes dès l’âge de 2 mois est également possible. Peu réalisée en France et essentiellement par les éleveurs ou les refuges, elle n'a pas d'impact sur la croissance des chatons.

    Le meilleur moment pour effectuer l'ovariectomie est l'anoestrus hivernal, période de repos sexuel d'octobre à fin décembre ou la période entre 2 œstrus pendant la période d'activité sexuelle.

  • Comment ?

    Il y a 2 types de stérilisation :

    • Définitive

      Le vétérinaire va retirer les ovaires de la chatte sous anesthésie générale. La chatte doit donc être amenée à jeun depuis la veille au soir et restera une demi-journée au cabinet.

      Pour l'anesthésie, une piqûre analgésique est faite afin de limiter la douleur au réveil. Puis, le vétérinaire pratique deux fines incisions sur les flancs de l'animal ou une seule en dessous du nombril et procède à l'extraction des ovaires.

      La plaie est ensuite suturée avec des fils résorbables qui finiront par tomber.

      Suite à son réveil, elle passera entre 18 et 24 heures à être moins active et nauséeuse. Il faudra donc veiller à préparer un endroit silencieux et confortable pour son retour.

    • Temporaire

      Il y a également la possibilité d'un traitement hormonal contraceptif qui consiste à injecter une hormone sexuelle. Le principal intérêt est que c'est une opération réversible. Elle peut être motivée quand on envisage une portée pour la chatte dans un futur plus ou moins proche.
      Cette hormone intime au cerveau l'ordre d'arrêter de produire des hormones sexuelles via les ovaires .

      Une contraception temporaire est également possible avec la prise de pilule par voie orale, mais cette solution est déconseillée par la plupart des vétérinaires à cause des troubles ovariens qu'elle peut occasionner. De plus, il est très difficile de compter sur la prise de pilules contraceptives régulière si votre chatte peut sortir.

  • Combien ?

    Les vétérinaires ont des tarifs libres donc le coût est variable. En moyenne, la stérilisation d'une femelle coûte de 110 à 140 euros.

    La SPA a mis en place un service de dispensaire dont les missions sont de soigner, vacciner, stériliser, identifier.
    Ils s'adressent aux propriétaires en difficulté financière, passagère ou permanente (étudiants, sans domicile fixe, bénéficiaire du RSA, etc.) : Carte des refuges et des dispensaires SPA
    Si aucun dispensaire n'est présent dans votre région, n'hésitez pas à faire appel à eux. Ils connaitront les professionnels qui pratiquent des tarifs sociaux dans votre région.

    Certaines associations peuvent également vous aider sous condition de revenu. Ainsi, dans le Tarn et Garonne, les amis des chats, propose de vous aider. N'hésitez pas à contacter les associations sur votre secteur pour savoir s'ils ont mis en place des modalités de ce genre.

Dans l'accueil d'une chatte fraîchement stérilisée, nous verrons comment préparer son retour.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Comment faire avec la perte de poils chez le chat ?
Les poils du chat

Les poils du chat, explications et solutions :

En période de mue, la perte de poils chez le chat est normale.Constitué d'une tige et d'une racine cachée dans le derme, il a un cycle de vie assez court qui le fait tomber, en général, au printemps et en automne.La chute de poils est plus fréquente chez la chatte en gestation.  
  • Les parasites et l'allergie

    Hormis la chute de poils naturelle, ça peut être dû à la présence d'un parasite. La teigne, par exemple, se nourrit avec la kératine du poil. Sa présence se remarque à la perte de poils sur certaines zones comme les cuisses, la tête et le dos.Les puces peuvent, également, provoquer une allergie (dermatite allergique) qui feront le chat se gratter frénétiquement et occasionneront la perte de poils au niveau du dos ou de la cuisse. Plus rarement, la gale folliculaire et la démodécie pourront provoquer la chute de poils.
  • Les facteurs environnementaux

    Une mauvaise alimentation peut, également, être la cause de la dépilation. Si celle-ci est pauvre en vitamines ou en acides gras polyinsaturés, le poil tombe et s'accompagne de plaques rouges et de démangeaisons.Les angoisses et le stress peuvent aussi être en cause. Pour s'apaiser, l'animal va se lécher de manière frénétique. Comportement anxiolytique, il peut provoquer chute des poils et irritation cutanée.
  • 3 astuces pour limiter la chute de poils

    Si votre chat perd ses poils par poignées, voici quelques astuces pour en limiter les effets :
    • Le peigner avec une brosse en fer à rebrousse-poil.
    • Lui donner des comprimés de levure de bière pour renforcer le poil.
    • Appliquez-lui du talc, une fois brossé, laissez reposer 2 minutes, massez-le avec une serviette humide.
     
  • Comment retirer les poils sur les tapis et la moquette ?

    Votre chat, à l'intérieur, laissera inévitablement des poils sur les matières textiles. Pour les retirer, rien de plus simple :
    • Utilisez un gant de latex
    • Par des mouvements circulaires, balayez la zone à nettoyer. L'électricité statique va amener les poils à se coller au gant.
    • Nettoyez le gant à l'eau, régulièrement, durant le nettoyage.
    • Jetez le gant.
      Vous pouvez également utiliser une brosse adhésive que vous roulerez sur les matières textiles pour ôter les poils.
Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Le chat âgé : comprendre et s’en occuper
Un chat âgé, comprendre et s'adapter

Le chat âgé, 6 conseils pour son bonheur :

À partir de 7 ans, le chat commence à être considéré comme senior.
Leur espérance de vie dépend s'ils sont stérilisés ou pas : pour un chat, elle passe de 11 à 15 ans s'il est castré (il sort moins, s'expose moins aux accidents et aux infections dues à des bagarres). Pour une chatte, elle passe de 14 à 15 ans.
Leur espérance de vie dépend également des conditions dans lesquelles ils vivent, de leur mode de vie.
En effet, un chat d'appartement aura plus de probabilité d'atteindre une vingtaine d'années qu'un chat de gouttière. C'est dû au fait d'être moins exposé aux maladies, aux accidents sur la route.

La chatte la plus âgée recensée est morte à l'âge de 38 ans aux États-Unis et il n'est pas exceptionnel que les chats atteignent les 20 ans.
Nous allons voir comment accompagner au mieux cette évolution chez le chat.

s'occuper de son chat

  • Les âges du chat

    • De 7 et 10 ans : Il commence à être moins actif et la pigmentation de son nez et de ses gencives devient de plus en plus visible.
    • De 10 à 15 ans : L'accumulation de tartre sur ses dents devient évidente. Le chat commence à s'amincir et perdre de la masse musculaire. Son ouïe, son odorat, ses réflexes, sa vue ne sont plus ce qu'ils étaient. Parallèlement, son humeur va se radicaliser , son niveau d'engagement diminuer, ses traits de caractère s'amplifier.
      Ainsi, un chat craintif le sera encore plus, un chat grognon fera encore plus la tête. Il deviendra moins tolérant à vos sollicitations.
    • De 15 à 20 ans : A cette étape, la vieillesse du chat se fait ressentir. Des poils blancs apparaissent sur son pelage. Il maigrit et ses griffes deviennent longues. Concernant son comportement, les déambulations avec vocalises, souvent nocturnes, sont la manifestation la plus fréquente. De plus, on observe une perte des apprentissages (toilette, propreté…), des changements d'attitude vis-à-vis des propriétaires (chat plus distant, plus collant, plus agressif…).
      Comme le souligne Caroline Paës dans son travail de thèse, " Les chats de 11 à 14 ans défèquent souvent hors de leur litière. Aucune relation significative n'est toutefois établie entre la malpropreté urinaire et l'âge."

    Correspondances de l'âge du chat
    L'insuffisance rénale chronique est la principale cause de mortalité. Les symptômes : le chat perd l’appétit, boit beaucoup, urine très souvent, maigrit. Si vous remarquez ces changements, allez faire un check-up chez un vétérinaire.

  • Allez vers lui

    S'il devient plus taciturne et a tendance à s'isoler, prenez l'initiative d'aller vers lui pour le solliciter et maintenir la relation. Câlins, paroles, caresses et exercices seront les bienvenus s'il ne vous fuit pas.

    S'il est toujours joueur, ne le faites pas forcer sur l'exercice.
    Par ailleurs, évitez de le punir s'il vocalise la nuit ou fait ses crottes là où il se trouve, quand ça lui prend, car ça va juste amplifier son anxiété, et aggraver les choses. Reprenez, plutôt, les apprentissages avec lui comme avec un chaton.

  • Brossez le plus souvent

    Si vous remarquez que sa fourrure devient plus terne, cela signifie qu'il met moins d'énergie dans sa toilette.
    Aussi, brossez votre vieux chat avec douceur tous les jours ; ce brossage peut être suivi d’un passage avec une lavette humide chaude si votre chat ne finit pas sa toilette tout seul. Ce sera également un moment pour montrer votre affection, entretenir la relation.
    Une fois par semaine, vous pourrez profiter de ce moment pour contrôler plus attentivement ses yeux, ses oreilles, sa bouche, et l’état général de sa peau afin de repérer les premiers signes d’une affection nécessitant un traitement vétérinaire.
    Profitez-en pour masser délicatement ses articulations.

  • Son repas

    Son âge peut être l'occasion de difficultés dans la digestion. Alors qu'un chat adulte pourra faire de l'embonpoint, le chat âgé aura tendance à maigrir (diminution de la masse musculaire, plus faible absorption des nutriments, modération de l'appétit).

    Avec un métabolisme plus lent, une activité physique plus réduite, il est préférable de privilégier des croquettes adaptées, dans une gamme réservée aux chats seniors.
    Celles-ci sont moins caloriques, enrichies en vitamines antioxydantes et en minéraux.
    Vous pouvez également les humidifier ou les broyer pour faciliter l'ingestion.
    Un chat âgé doit faire des repas plus fréquents, mais en petites quantités.
    Servez ses aliments à température ambiante pour qu’il puisse mieux les sentir et les apprécier.

  • Faites attention aux courants d'air

    Prêtez une attention particulière aux zones de repos de votre chat en vérifiant qu'elles ne sont pas exposées aux courants d'air.
    Vous pouvez vérifier la présence de courants d’air à l’aide de la fumée d’une cigarette ou de la flamme d’une bougie.
    Ainsi, il faut que ses paniers soient dans des endroits chauds et secs.
    S'il est enrhumé, votre chat présentera des sécrétions nasales et oculaires, un essoufflement dû à l'encombrement des bronches, des éternuements, une perte d'appétit... N’hésitez pas à lui proposer des aliments à fortes odeurs, car le rhume altère le goût et l’odorat.

  • Aménagez votre intérieur

    Avec l'âge, votre animal se dépensera moins, jouera moins.
    Ainsi, grimper, sauter, courir deviendra plus compliqué.
    La prise en charge consiste à faciliter la vie du chat, en lui évitant d'avoir à sauter ou à monter des marches.

    Pour lui faciliter ses déplacements, proposez-lui des paniers partout dans des endroits accessibles, aménagez un plan incliné pour l'aider à monter sur son fauteuil.

    Pour ses besoins, optez pour un bac plus large et aux bords moins hauts si nécessaire.

    En cas d'arthrose, offrez-lui un panier à mémoire de forme qu’il ne quittera plus (exemple de panier à mémoire de forme un peu kitsch).

  • Jouez avec lui

    Les chats âgés ont tendance à s'empâter par manque d'exercice et sont très attachés à ritualiser leurs journées : repas, sieste, toilette...
    On dit qu'il est nécessaire de jouer avec son chat un quart d'heure par jour. Trouvez le meilleur jeu pour lui et faites-le bouger. Cela va stimuler à la fois son physique et son moral.
    En outre, il doit faire de l'exercice pour activer la circulation du sang, renforcer ses articulations et préserver ses muscles.
    Pour éviter qu'il ne devienne apathique, stimulez-le avec des jeux ou une lumière laser.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

error: Content is protected !!

Ce site utilise des cookies anonymisés à seule fin de faciliter la navigation. Aucune transmission à des tiers. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer