Le chaton : 6 points de son éducation

Bien entendu, un chat ne s'éduque pas comme un chien. Il ne se dresse pas.
Les étapes de sa croissance sont :

  • Entre un et 10 jours : Très fragile avec un pelage épais et court, le chaton n'est pas encore capable de se lever ou d'ouvrir complètement les yeux.
  • Entre 10 jours et un mois : Le chaton devient capable d'ouvrir les yeux et commence à s'intéresser à son environnement. Peu à peu il commence à exercer sa motricité et son équilibre.
  • Après un mois : Il commence à montrer des comportements adultes (chasser, sautiller, jouer) et améliore sa motricité.
  • Entre deux et six mois : Ses yeux ont acquis leur couleur définitive et il explore son environnement. Sa dentition devient adulte.
  • Entre six mois et un an : Son corps gagne en tonicité et il devient adulte.

 

Durant la période de sevrage, il va faire ses apprentissages avec sa mère et sa fratrie. Ce n'est pas seulement un sevrage alimentaire mais également une période d'éducation où sa mère l'éduquera à connaitre sa force, à manger correctement, à se servir du bac à litière... à lui donner les outils pour ne pas se mettre en danger en faisant ou en mangeant n'importe quoi.
S'il ne bénéficie pas de ce temps d'éducation, vous devrez lui inculquer ces apprentissages.

  • Créer la relation

Durant la première période chez vous, passez un peu de temps à le manipuler, tous les jours, par phases de 5-10 minutes afin de le familiariser avec vous. En le faisant tous les jours et sans le harceler, il s'habituera à la relation avec un humain. Evitez toutefois de le solliciter quand il se repose.

Tripotez-le, grattez lui le ventre, mettez-le sur le dos, caressez-le... Il comprendra alors que, même si ces contacts sont déplaisants, ils ne sont pas violents.

Par contre, si le chaton a connu un passé difficile, il faudra amener la relation plus doucement et ne pas avoir de contacts physiques dans les premiers temps. Il faudra être patient et lui laisser l'initiative de la relation.

  • Lui apprendre le contrôle durant des jeux

Le jeu est vivement recommandé car il améliore la musculature, la coordination et l'équilibre psychique de votre chat.

Quand le chat joue avec sa mère, il n'est pas autorisé à griffer ou mordre. S'il dépasse les limites, sa mère le rabroue en lui donnant une tape sur le nez.

Un chat qui n’a pas encore été éduqué aura tendance à vous griffer pour jouer. Il ne faut pas jouer avec son chaton en utilisant sa main car il la prendra pour un jouet, et il va donc jouer avec de la façon la plus naturelle pour lui : en griffant, et va ainsi en prendre l’habitude. Préférez d'autres jeux (balle, bouchon de liège, boule de papier, objet pelucheux) pour qu'il n'associe pas votre main à un jouet.

Quand vous jouez avec lui avec une balle ou une peluche, s'il insiste pour jouer avec vos mains et commence à mordre ou griffer, vous pouvez lui indiquer la limite par une tape sur le nez et un "Non !" ou "Pas les griffes !"ferme. Il associera votre intonation à une limite à respecter. Vous pouvez également imiter le bruit que fait la chatte quand elle n'est pas d'accord avec le comportement du chaton. Une mère qui veut réprimander ses petits produit un petit cliquetis du fond de la gorge qu'il est possible d'imiter. Il est bien plus efficace de faire ce que le chaton connait. Il vous suffit de bouger la langue contre le palais et produire un cliquetis quand le chaton enfreint les règles.

  • L'inciter à utiliser sa litière

Naturellement l'éducation passe par l'imitation de sa mère.
Or, quand vous l'accueillez chez vous dans un nouvel endroit, il n'a pas ses repères. Commencez par le mettre dans une seule pièce. Aménagez-la en y installant sa gamelle et plus loin sa litière, dans un endroit accessible et avec un peu d'intimité.
Préférez l'utilisation d'une litière de même marque que celle qu'il utilisai. Si vous voulez en changer par une autre marque, procédez au changement de manière progressive. Pour inciter le chaton à utiliser sa litière, vaporisez un peu d'eau de javel, il apprécie cette odeur.
S'il commence à faire ses besoins dans la terre de vos plantes, disposez-y quelques galets ou utilisez un répulsif.

  • L'inciter à utiliser son griffoir

Les chatons aiment griffer la moquette, les tapis, la tapisserie et jouer avec les rideaux car c'est un animal territorial qui communique beaucoup par les odeurs. Or, ses glandes odorantes se situent au niveau de ses coussinets. En entrant dans la maison, un éventuel rival doit immédiatement percevoir les odeurs déposées par votre chat.

Dès que votre chaton commence à griffer les meubles, dites-lui "Non !" immédiatement d'un ton ferme et amenez-le vers le griffoir.

Vous positionnerez celui-ci près de l'endroit où il cherche à faire ses griffes en l'agrémentant de jouets qui pendent (souris, boule, plumeau).

Pour l'attirer encore plus, frottez de la cataire, des olives écrasées ou de l'huile d'olive sur le griffoir. S'il réitère, utilisez un spray d'eau, il comprendra que l'action est interdite.

Durant l'apprentissage, n'hésitez pas à le féliciter pour renforcer positivement le comportement.

  • Eduquer le chaton à manger

Ne nourrissez pas le chaton à table. En dehors de la non-comestibilité de certains aliments, il va prendre la mauvaise habitude de monter sur la table.

Voyez si vous pouvez laisser de la nourriture au chaton tout le long de la journée.

En général, vous pouvez laisser de la nourriture en libre-service ou la servir à des heures de repas fixes, mais pas les deux. Certains chats sont satisfaits par une gamelle laissée à leur disposition, dans laquelle ils vont manger jusqu'à satiété. C'est ce qu'il y a de plus simple pour vous.

La nourriture en libre-service est à disposition tout le temps. Cela ressemble à la façon de se nourrir du chat dans la nature. Un chat qui ne s'ennuie pas, qui a de quoi s'occuper et se stimuler mentalement est habituellement capable de réguler ses prises de nourriture et peut gérer une gamelle qui est mise à sa disposition tout le long de la journée.

Nourrissez le chaton à des heures régulières s'il a tendance à trop manger. Le problème s'amplifiera si le chat s'ennuie ou n'est pas assez stimulé, la nourriture devenant une source de distraction.

Ce sont souvent ces chats-là qui vont miauler pour de la nourriture quand elle n'est pas à disposition.

Concernant la fréquence, un chaton devrait être nourri quatre fois par jour jusqu'à trois mois, puis trois fois par jour jusqu'à six mois. Après quoi, le chat adulte peut être nourri deux fois par jour, le matin et le soir. Ritualisez ce moment en approvisionnant à heures régulières.

Donnez au chaton la nourriture qui lui correspond. Un chaton a besoin d'une alimentation plus calorique et plus riche en lipides qu'un chat adulte. Les aliments du commerce sont généralement destinés à des chats d'âges différents. Il est donc préférable de donner au chaton une nourriture qui soit étudiée pour lui.

Bien que les chats raffolent du thon, celui-ci est peu nutritif. Considérez-le juste comme une friandise.

Concernant la boisson, offrez tout au long de la journée de l'eau fraiche au chaton pour qu'il ne miaule pas pour réclamer. Bannissez le lait, indigeste pour votre minou.

  • Le familiariser aux changements

Habituez votre chaton à être présenté à des gens, ça lui rendra plus familière, moins anxiogène, la présence d'autres personnes.
De même, manipulez-le en le mettant sur le dos et en lui caressant le ventre, ça rendra plus facile le moment où un vétérinaire aura à le manipuler. Habituez-le petit à petit à cette position puis manipulez aussi ses oreilles, ses gencives et sa bouche.

Familiarisez-le également au transport en caisse, ça rendra moins stressant son prochain voyage.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail