5 gestes qui peuvent irriter votre chat
Les gestes qui peuvent irriter votre chat

Les 5 gestes qui peuvent irriter votre chat

 

Les chats sont tellement attendrissants qu'il est difficile de ne pas passer du temps à chercher à leur faire des papouilles.
Cependant, ce que vous considérez comme une marque d'affection n'est pas obligatoirement ressenti de la même manière par votre chat.

Chat cherchant l'attention

5 gestes affectueux qui peuvent l'irriter :

  • Les câlins

    Prendre votre chat fermement dans vos bras et lui faire un gros câlin n'est, en règle générale, pas une bonne idée. Les humains ont des bras et des mains faits pour s'étreindre, mais pour les félins, tenir quoi que ce soit par la force n'est tout simplement pas une forme de communication appropriée.
    Prendre dans les bras un chat qui vous connaît et vous aime sera toléré mais peu de chats accepteront une étreinte trop étouffante.

  • Les embrassades

    Les chats ont parfois des gestes qui ressemblent à un baiser.

    Bisou de chat

    En fait, ils se sentent l'un l'autre pour voir s'il y a du neuf, pour vérifier les dernières odeurs de l'haleine.
    N'essayez pas de faire la même chose sans l'approbation de votre chat.
    Beaucoup d'entre eux trouvent que la proximité du visage d'un être humain est intrusive et inconfortable.

  • Être pris dans les bras

    Prendre un nourrisson ou un bébé est si naturel pour les humains que nous avons tendance à vouloir faire la même chose avec nos petites boules de poils.
    Cependant, votre chat n'est pas un bébé.
    Pour un chat, il n'y a rien de naturel à être pris dans les bras. Certains chats accepteront cela, surtout s'ils sont habitués à avoir ce contact très jeune, mais beaucoup d'entre eux se débattront et grifferont pour vous échapper.

  • Être trop proche

    Comme les humains, les chats accordent de l'importance à leur espace personnel.
    Comme nous, ce n'est pas seulement une question de distance, mais aussi une question de personne, de familiarité.(voir définition de la proxémie)
    Si vous êtes un familier de votre chat, la proximité ne lui posera pas de problème.
    Cependant, si le chat ne vous connaît pas trop, gardez vos distances et donnez-lui le temps de s'approcher de vous à son rythme.

    S'ils sont trop près de quelqu'un, certains chats peuvent se sentir mal à l'aise. Pour d'autres, plus curieux, la proximité sera moins problématique.
    Les chats plus craintifs choisissent souvent de ne s'approcher de leur maître que lorsqu'il est couché ou endormi, quand ils ne représentent plus une menace.

  • Les caresses sur le ventre

    Bien que la plupart des chats aiment être caressés, le ventre est une zone vulnérable où se trouvent tous les organes vitaux.
    Quand un chien se retourne et expose son ventre, c'est un acte de soumission.
    Avec les chats, se mettre sur le dos et découvrir le ventre est un gage de confiance et non de soumission. Certains peuvent faire assez confiance pour vous laisser toucher le ventre, mais le plus souvent, ça déclenchera une bagarre. Le chat l'interprétera comme une invitation à se battre ou à jouer.

Quand votre chat raffole de ces gestes

Ça peut être le cas, les chats ont chacun leurs préférences, y compris en ce qui concerne le contact physique avec leurs propriétaires.
Beaucoup de chatons, plus rarement les chats adultes, sont de véritables pots de colle qui sont sans cesse en demande de câlins, de caresses, des baisers, de caresses... et même d'être pris dans les bras.

Cependant, la plupart des chats adultes vont préférer une interaction physique plus distante et à leur initiative.
Peu importe à quel point vous voulez câliner, malaxer, faire des papouilles à votre félin, vous devez prendre en compte son humeur et observer la manière dont il vit l'interaction.
Sinon, vous risquez de devenir trop envahissant à ses yeux.

Ne forcez pas un chat, même s'il semble "tolérer" vos gestes. Tolérer ne suffit pas. Vous devriez chercher à rendre votre chat 100% à l'aise et heureux quand vous êtes là. C'est la base d'une bonne relation.

Chat en demande de câlin

Comment savoir si votre chat aime ou déteste vos gestes d'affection ?

Nos chats ne peuvent pas communiquer verbalement, mais peuvent quand même nous envoyer des messages.

Certains chats sont très catégoriques sur ce qu'ils autorisent ou non de votre part, notamment sa posture qui montre bien son état d'esprit.
Ils vont utiliser leurs griffes, leurs dents, leur feulement pour envoyer un signal clair pour tous.
S'ils vous connaissent et que vous avez une bonne relation, ces attaques sont probablement inoffensives, le chat prenant soin de ne pas griffer jusqu'au sang.
Ce sera douloureux, le message sera envoyé, mais personne ne sera blessé.

Cependant, si vous dépassez ses limites, vous pouvez l'effrayer et le faire passer en mode autodéfense.

Auto-défense

En règle générale, les chats n'agressent pas et il faudra une situation de violence pour qu'ils attaquent.
Surveillez attentivement le langage corporel de votre chat, c'est le meilleur indicateur de son état d'esprit : est-il détendu ou tendu ? A-t-il les yeux grands ouverts avec les pupilles dilatées ? Si vous tenez le chat, ronronne-t-il ou résiste-t-il en cherchant à s'échapper ?
Pour en savoir plus sur le langage de votre chat, voir cet article sur le langage du chat.

Comment faire si mon chat n'aime pas mes démonstrations d'affection ?

Il est très important de détecter et respecter les limites de votre chat pour ne pas vous imposer.
N'attendez pas que votre chat vous attaque, vous fuie ou développe du stress en observant son langage corporel, et si votre chat n'aime pas quelque chose, évitez-le.

Laissez le décider comment interagir. Vous gagnerez ainsi sa confiance.
Votre chat a besoin de voir que vous ne profitez pas de votre supériorité.

Avec le temps, certains chats résistent moins et permettent un contact physique plus étroit avec le propriétaire.
D'autres ne changent jamais et restent distants.
Ça ne veut pas dire que le chat n'a pas d'affection pour vous, mais signifie simplement que, pour ce chat en particulier, les câlins et le fait d'être tenu dans ses bras ne sont pas appréciés.

Avec le temps, vous arriverez à distinguer les moments propices à la relation de ceux où vos gestes ne sont pas les bienvenus.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Comment présenter un chaton à un chat
Faire les présentations entre un chaton et un chat

Comment faire les présentations entre un chaton et un chat plus âgé ?

Vous accueillez un nouveau chat à la maison ? Il y a toujours un peu d'appréhension à amener un nouveau félin chez soi, encore plus si vous avez déjà un ou plusieurs chats chez vous.
Il est primordial de faire les présentations méthodiquement.

Que se passe-t-il lorsque le nouveau venu est un chaton ? Est-ce que cela veut dire que les présentations se passeront mieux ? Que devriez-vous faire ?

En résumé, présenter un chaton à un chat plus âgé est plus facile que de présenter deux adultes. Plus le chaton est jeune et petit, moins il paraîtra menaçant. Cela devrait se traduire par une période d'accommodation plus facile et plus courte. Cela dit, vous devriez tout de même faire attention à faire les présentations graduellement et surveiller l'adaptation.

On va donc voir comment présenter un chaton à votre chat plus âgé et comment résoudre des problèmes qui peuvent se poser.

  • Devez-vous amener un chaton à la maison ?

    Il y a beaucoup de raisons possibles pour adopter un nouveau chat, jeune ou vieux. Souvent, c'est parce que vous avez craqué en voyant une petite annonce sur le site de https://www.secondechance.org/ , une viste dans un refuge SPA ou par voisinage . Ces adoptions spontanées arrivent souvent et c'est normal.

    D'autres fois, l'adoption d'un nouveau chat est un événement entièrement planifié. Vous avez l'impression d'avoir le temps, l'espace et le budget nécessaires pour prendre soin d'un autre chat. Offrir un foyer à un chaton dans le besoin et profiter d'une autre relation avec un ami félin est habituellement une bonne idée.

    Si vous avez déjà un ou plusieurs chats, faire venir un nouveau chat peut être plus compliqué que cela, car il faut également prendre en compte le caractère du chat déjà présent.

    Certains chats sont naturellement amicaux et aiment avoir des amis félins. Ils tireront bénéfice à avoir de la compagnie pendant que leurs humains sont absents.

    Mais ce n'est pas toujours le cas. La plupart des chats préfèrent avoir votre maison entière comme leur propre territoire. Même si vous choisissez la meilleure compagnie pour un chat "solitaire", il se peut qu'il ou elle ne s'adapte jamais complètement à sa nouvelle présence. Si c'est le cas, éviter d'ajouter un nouveau chat à votre famille peut être le choix le plus sage.

    Si vous décidez quand même d'adopter un nouveau chat, ajustez vos attentes. Le félin déjà en place ne s'habituera peut-être jamais vraiment à la présence du nouveau venu. Les deux chats ne deviendront peut-être pas complices, malgré ce que vous mettez en place pour qu'ils s'entendent. Une coexistence pacifique est ce que vous pouvez espérer de mieux.

  • Comment choisir le chaton qui convient le mieux ?

    Dès lors, vous pensez que votre chat gagnerait à avoir un ami félin. Mais comment choisir le bon ?

    Choisir un chaton plutôt qu'un chat adulte est un bon point. Voici pourquoi :

    Pour votre chat résident, tout nouveau félin que vous ramenez chez vous pourrait d'abord être considéré comme une menace. Plus ce nouveau chat est petit, moins il sera perçu comme un envahisseur. Cela dit, ne soyez pas surpris si la réaction initiale de votre chat plus âgé sera toujours l'appréhension. C'est naturel. Le chaton a beau être petit, sur le plan olfactif, c'est quand même un étranger.

    En règle générale, plus le nouvel arrivé est jeune, mieux c'est.
    Si vous avez trouvé un chaton nouveau-né sans sa mère, votre chat âgé peut ne pas se sentir menacé du tout. Les nouveau-nés sont aveugles, sourds et, surtout, sont peu actifs. C'est aussi inoffensif qu'un chat peut l'être.

    Vous devriez garder un nouveau-né à l'écart du chat résident pendant un certain temps, pour des raisons de santé. Le fait est qu'une fois que votre chat résident comprendra que c'est un tout petit chaton, il se sentira sûrement moins menacé, par rapport à un chat adulte.

    Bien sûr, adopter un nouveau-né n'est pas une solution facile. Les nouveau-nés sont fragiles et demandent de l'attention. Aussi, prenez conseil auprès de votre vétérinaire pour savoir comment vous en occuper.

    Si vous adoptez un chaton d'une portée élevée par la mère, assurez-vous qu'il a au moins 14-16 semaines avant de quitter sa mère.chaton et sa mère

  • Comment faire les présentations ?

    Le processus de présentation dépend de l'âge du chaton. Nous verrons 4 tranches d'âge :

    • Nouveau-né à 4 semaines
    • De 4 semaines à 2 mois
    • Entre 2 mois à 4 mois
    • De 4 mois à 1 an

    Tout chaton plus âgé devra être traité comme un adulte pour les présentations.

    • Nouveau-né à 4 semaines

      Durant les premières semaines de leur vie, les chatons sont des êtres passifs et vulnérables. Aveugles et sourds, ils ont une mobilité très limitée.
      Si vous avez récupéré un chaton nouveau-né, ne le mettez pas en présence d'autres chats durant les quatre premières semaines : son système immunitaire est immature et il risque de tomber malade.
      En effet, votre chat âgé peut être porteur de bactéries ou de virus qui sont bloqués par son système immunitaire mieux développé.
      Exposer le chaton à ces microbes pourrait le rendre malade. Pensez à vous laver les mains avant de toucher le chaton afin de transférer ces germes même si les chats sont séparés.
      Il est préférable d'attendre que votre vétérinaire vous donne le feu vert avant de les mettre en présence. Un chaton sain et vif sera prêt pour les présentations dès 3-4 semaines. Avec un chaton plus faible, vous voudrez peut-être attendre qu'il soit plus âgé.

    • De 4 semaines à 2 mois

      À cet âge, un chaton en bonne santé devient progressivement plus indépendant. Votre chaton commence à voir et entendre le monde qui l'entoure et il devient de plus en plus actif et agile.
      C'est le bon âge pour faire les présentations, mais vous devrez les surveiller. Si le chat plus âgé montre des signes d'agressivité ou d'anxiété, vous ralentirez le rythme d'introduction, pour assurer la sécurité du chaton.
      Beaucoup de propriétaires de chats réussissent en plaçant le nouveau chaton sur le territoire du chat plus âgé.
      La plupart du temps, vous ne verrez pas de signes d'agressivité. La peur et l'hésitation seront des réactions naturelles du chat adulte, mais avec un chaton si inoffensif, le chat "historique" est  moins susceptible d'être agressif.
      Surveillez ces premières rencontres.
      Si vous parlez, utilisez un ton calme et apaisant. Même si votre chat montre des signes de peur ou d'agressivité, ne le réprimandez pas.
      En faisant cela, ça créerait une association entre la présence du chaton et des sensations négatives.
      Votre chat plus âgé s'habituera rapidement au nouveau venu.
      Certains chats plus âgés pourront même adopter des comportements parentaux. Ils pourraient se mettre à toiletter le chaton et s'occuper du petit.Léchage de chats
      D'autres chats resteront distants et ne chercheront pas le contact. Ils mettent plus de temps à s'habituer au chaton. Tant qu'ils n'attaquent pas le chaton, tout roule 🙂

    • De 2 mois à 4 mois

      À cet âge, le chaton peut être assez grand, mais, généralement, plus petit qu'un chat adulte.
      Attendez-vous à ce que le chat âgé résident soit plus craintif. Comme défi supplémentaire, les chatons de ce groupe d'âge sont habituellement très actifs.
      Ces petites boules d'énergie peuvent être de petite taille, mais elles peuvent dissuader un chat adulte par leur enthousiasme et leur énergie.
      Si vous essayez de présenter les deux félins simplement en les plaçant ensemble, vous verrez probablement des signes de peur mutuelle. Désormais, le chaton est probablement conscient du risque de rencontrer un autre chat, surtout un chat plus grand qu'elle.
      C'est la raison pour laquelle il est préférable de faire les présentations progressivement dans ce cas.
      Plus le chaton est grand, plus le processus est long et progressif.
      Commencez par garder le nouvel arrivant dans sa propre chambre à l'écart pendant quelques jours. Donnez-lui le temps de s'adapter à son nouvel environnement avant qu'il n'ait besoin de rencontrer le chat résident.
      Suivez le processus d'introduction graduelle, tel que décrit dans cet article. Allez-y lentement, mais sachez qu'en moyenne, le processus devrait prendre moins de temps que lorsque les deux chats ont atteint l'âge adulte.
      Plus le chaton est jeune, plus le processus est court.

    • De 4 mois à 1 an

      À ce stade, le chaton est plus gros et peut sembler aussi menaçant pour le chat résident qu'un chat adulte.
      Vous devriez commencer par séparer les deux chats et ensuite suivre le protocole détaillé ici. Allez-y doucement et ne précipitez pas les choses. Quand on parle de chatons aussi âgés, la seule différence entre un chaton et un adulte est l'énergie qu'ils ont.
      Le chat plus âgé est susceptible d'être agacé par l'énergie déployée par le plus jeune.
      Aussi, prenez votre temps et allez-y doucement.

  • Gérez les problèmes

    • Pensez à la santé

      Nous avons déjà vu comment les nouveau-nés devraient être mis en quarantaine en raison de la faiblesse de leur système immunitaire.
      Il y a d'autres problèmes de santé associés à l'introduction d'un chaton chez vous.
      Si vous avez adopté un chaton sauvage sauvé des rues ou venant d'un refuge, il peut être porteur d'une maladie ou d'un parasite. Dans ce cas, c'est votre chat plus âgé qui est en danger.
      Il est toujours utile de s'assurer que votre chat résident est à jour dans ses vaccins avant d'introduire un autre chat dans votre maison. C'est aussi une bonne chose de faire voir le chaton par votre vétérinaire avant de faire les présentations.
      Le chaton a besoin d'être contrôlé pour les infections ainsi que pour les vermifuges et éventuellement pour les puces.Ne vous pressez pas pour faire les présentations tant que le chaton n'est pas en bonne santé.

    • Chatons hyperactifs et chats âgés se marient mal

      Les chats de plus 7 ans sont plus sédentaires.
      Ces chats plus âgés peuvent stresser plus facilement avec la présence d'un chaton actif. En fait, le chaton courre partout et cherche à jouer constamment, ce qui peut stresser un chat âgé au point de causer des maladies.
      Aussi, réfléchissez bien avant d'introduire un chaton dans une maison avec un chat âgé. Ça n'en vaut peut-être pas la peine.

      Si vous devez le faire, assurez-vous que le chat plus âgé a des endroits où il peut se cacher loin du chaton. Si le chaton est jeune, un endroit en hauteur fera l'affaire si le chaton ne peut pas y grimper.
      Plus tard, il pourra s'agir simplement d'une sélection d'endroits où le chat plus âgé peut trouver un peu de paix et de tranquillité.

      Fournissez au chaton d'autres possibilités pour dépenser cette énergie.
      Procurez-vous beaucoup de jeux et consacrez du temps chaque jour à des jeux interactifs avec le chaton. C'est votre fonction de fatiguer le chaton, pas celui du chat plus âgé 🙂

    • Que faire si le chat âgé attaque le chaton ?

      Avez-vous noté que le chat âgé tente de mordre ou d'attaquer le chaton ? Les chats peuvent en fait s'amuser, l'aîné asseyant sa position.
      Les chats ont leur hiérarchie. Si le chaton n'est pas trop jeune, il sera probablement capable de s'occuper de lui.
      Cependant, si vous pensez que le chaton est en danger, vous devriez intervenir et l'éloigner de la confrontation pour, ensuite, revenir progressivement à l'introduction des deux chats.
      Vous n'êtes pas sûr si les chats jouent ou se battent ? Enregistrez les échanges en vidéo pour les partager sur des forums dédiés ou présentez-les à votre vétérinaire.

      La chose la plus importante à retenir est de rester calme.

      Même si vous êtes sûr d'avoir un vrai combat de chats sur les bras, ne criez pas ou ne punissez aucun des chats. Cela ne fera que les exciter davantage et les rendre plus enclins à s'attaquer l'un l'autre à l'avenir.

    • Vous remarquez un changement chez le chat âgé ?

      L'introduction d'un nouveau chat chez vous peut changer le comportement du chat résident. Le chat plus âgé peut montrer l'effet du stress supplémentaire, peut-être au point de développer des problèmes de santé.
      Observez le stade où ils en sont.

    • Si vous remarquez que votre chat résident se replie, commence à devenir apathique ou développe des troubles anxieux, parlez-en à votre vétérinaire.
      D'autres fois, le chat plus âgé peut réagir simplement au stimulus supplémentaire. En fait, certains propriétaires rapportent que leurs chats s'accommodent facilement au point qu'ils nécessitent moins d'attention.
      Si vous êtes habitué à ce que votre chat plus âgé soit collant, cela représentera un changement. Ce n'est pas une mauvaise chose, bien sûr. Ça veut juste dire que vos chats sont devenus de bons amis.
    • Évaluez vos attentes

      Comme pour toute présentation d'un chat à un autre, fixez vos attentes à l'avance.
      Les deux chats peuvent ou non devenir de bons compagnons. Et ce n'est pas grave.
      Tout ce que vous pouvez faire, c'est leur fournir le meilleur environnement possible pour se rapprocher l'un de l'autre et s'assurer qu'aucun ne soit mis en danger.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Comment résoudre l’arrivée difficile d’un nouveau chat
Quand l'arrivée d'un nouveau chat se passe mal

Comment résoudre  l'arrivée difficile d'un second chat

Il n'est jamais facile de présenter deux chats adultes l'un à l'autre.
Au cas où vous avez déjà fait des recherches sur le sujet, vous savez que c'est un processus long et difficile.
Mais que faire si vous n'avez pas fait de recherches et que vous n'avez pas fait les choses dans le bon sens ?
Et si vous accélériez le processus, ou pire, si vous réunissiez les deux chats dans une même pièce en espérant le meilleur ? Que faire maintenant pour améliorer la cohabitation ?

  • Pourquoi la présentation est nécessaire

    Les chats sont des animaux territoriaux. Même les chats stérilisés sont susceptibles d'éprouver beaucoup de stress lorsqu'ils sont confrontés à un félin étranger sur leur territoire. C'est une menace potentielle, et leur instinct est soit de fuir, soit de combattre l'intrus.

    Si vous adoptez un chat, l'amenez simplement à la maison et le placez devant votre chat résident, vous créez essentiellement une invasion de son territoire. Imaginez le sentiment que vous auriez si vous arriviez chez vous et découvriez un inconnu.

    Voici ce qui arrive en milieu naturel quand un félin envahit le territoire d'un autre : Une fois le contact visuel établi, les deux chats se regardent l'un l'autre et se menacent vocalement. Puis, ils adoptent une posture corporelle menaçante pour essayer de paraître plus grands et plus mençants. Finalement, l'un d'entre eux peut décider que son congénère est trop grand ou trop fort pour tenter quelque chose. Dans ce cas, il va essayer de reculer et de fuir la zone.
    Parfois, ni l'un ni l'autre chat ne prendra la fuite, auquel cas il y a aura bagarre.

    Bagarre de chats

    Puisque les deux chats sont confinés chez vous, le dernier arrivé ne peut pas vraiment quitter l'espace commun. C'est la clé pour une guerre ouverte. Avec beaucoup de chance, les chats peuvent avoir trop peur de s'attaquer... mais vous avez mis en oeuvre les conditions d'une guerre de territoire qui risque de dégénérer en affrontements violents quand les chats s'approchent trop.

    Bien que certains félins vont apprendre à tolérer la présence de l'autre, le processus est très stressant. Cela peut aussi être dangereux. Les chats effrayés se battront bec et ongles pour se protéger et protéger leur territoire. Ils peuvent sérieusement se blesser (et vous, également, si vous vous interposez).

    Nous espérons que vous êtes convaincus que la meilleure façon d'amener deux chats à cohabiter pacifiquement doit être très différente. Un processus d'accommodation est nécessaire.
    Plus le chat est âgé, plus le processus sera long. Les contacts entre un chaton et un chat adulte ne mettent pas en jeu les mêmes réflexes, sont plus ludiques.

    chaton vs chat adulte

  • Comment présenter des chats ?

    La clé pour faire les présentations est d'aller doucement et de les exposer l'un à l'autre très progressivement, en utilisant un sens à la fois. Il y a plusieurs techniques que vous pourriez appliquer pour utiliser cette stratégie, mais les principes sont les suivants

    • Débutez avec les chats séparés.
    • Exposez progressivement chaque chat à l'odeur, au son et à la vue de l'autre, un sens à la fois (olfactif, auditif puis visuel).
    • Amenez chaque chat à associer la présence du congénère à des choses positives.
    • Ne créez pas de lien négatif entre ces situations.
  • Pourquoi vous ne pouvez pas négliger les présentations ?

    L'accommodation progressive a pour objectif de changer le comportement naturel du chat et l'aider à tolérer cette nouvelle relation, voire à se faire un nouveau partenaire de jeu.
    Chaque fois que nous tentons de modifier le comportement félin, la patience est sans doute le facteur le plus important.

    Comme pour l'humain, essayer de changer les habitudes félines dépend d'un processus lent qui se déroule dans le cerveau : défaire certaines connexions synaptiques et en construire d'autres pour que le nouveau venu soit finalement évalué comme un "partenaire" plutôt qu'un "envahisseur".
    Les chats construisent beaucoup d'habitudes... Changer les associations dans le cerveau félin peut prendre beaucoup de temps.

    Aussi, vous éviterez de précipiter le processus en sautant des étapes ou en passant d'une étape à l'autre avant que les chats soient prêts. Mettez les chats ensemble dans la même pièce trop tôt et ce sera la bagarre assurée.

    Vous n'avez pas d'autre choix que d'oeuvrer avec les deux chats de manière progressive.

  • Combien de temps pour faire les présentations ?

    Il n'y a pas de réponse couvrant tous les cas de figure.

    En général, les chatons sont plus faciles à introduire que les adultes. Plus le chat est jeune, moins ça prendre de temps.
    Pour les chats de plus de 2 à 3 mois, la période peut varier de quelques jours à plusieurs mois avant que vous puissiez les laisser partager votre maison sans surveillance.

    En outre, c'est également une question de tempérament des chats, s'ils sont d'un naturel anxieux ou pas.
    Même si le processus d'introduction est appliqué de manière rigoureuse, ça ne vous mènera pas aussi loin que si les chats sont naturellement timides et peu bagarreurs.

  • Vous attendiez-vous à autre chose ?

    Les propriétaires de chats font souvent le choix d'un second animal pour égayer la vie de leur premier félin. En suivant les étapes de présentation, ils ont finalement les deux chats qui cohabitent sans tensions.

    Le problème, c'est que les chats ne semblent pas s'apprécier. Ils ne jouent pas, ne se toilettent pas  et ne dorment pas ensemble. Qu'est-ce qui s'est mal passé ?

    Probablement rien. Même avec les meilleures présentations, il est tout à fait possible que les chats ne deviennent jamais les meilleurs compagnons. Et c'est très bien. Si c'est ce que vous recherchiez, le problème venait de vos attentes et pas des chats.

    Imaginez : depuis plusieurs années, vous vivez seul dans votre appartement. Du jour au lendemain, vous êtes contraint d'accueillir un nouveau colocataire. Vous avez fait les présentations comme il le fallait, pas de sentiment d'invasion. Vous partagez intelligemment l'espace, la salle de bain, la cuisine, le salon.
    Bien entendu, il y a la possibilité que vous établissiez une relation d'amitié. Mais ça n'est pas toujours le cas. Vous serez sûrement soulagé de cohabiter pacifiquement et que tout le monde suive les règles sans empiéter sur votre territoire.
    C'est la même chose pour les chats. Aussi, revoyez vos attentes.

  • Pourquoi les chats se battent-ils ?

    Dans certains cas, il est difficile de dire si les chats jouent agressivement ou s'ils se battent vraiment.

    Pour compliquer les choses, il se peut qu'un chat commence à jouer à la bagarre et que l'autre réagisse avec une réelle agressivité.

    Si vous pensez que les chats se battent, cherchez les signes révélateurs d'une agression provoquée par la peur :

    • Oreilles aplaties
    • Pupilles dilatées
    • Feulements
    • Grognements bruyants

    Sur la page dédiée au langage corporel du chat sont listés les comportements à détecter.

    Lorsque le jeu d'un chat est violent et que l'autre se sent agressé, il peut avoir tendance à éviter le contact. Observez l'interaction entre les chats et voyez si vous pouvez ce qui est en jeu.

  • Les séparer en cas de bagarre ?

    Si vous êtes certain que vos chats se battent et se mettent en danger, c'est le moment de prendre des décisions difficiles. Le fait que les chats ne s'entendent pas bien pourrait être le résultat d'un processus d'introduction mal fait ou du saut d'une étape de celui-ci.

    Cela peut aussi arriver si les chats ont été séparés et qu'un des deux chats ne reconnaît pas l'autre.

    Parfois, la seule solution est de séparer complètement les chats et de recommencer le processus. Cela signifie qu'il faut repasser par l'introduction progressive sens par sens.

    Si vous choisissez de suivre une nouvelle fois le processus, il devrait être plus facile et plus rapide cette fois-ci. La première fois, il a dû s'adapter à vous, à l'environnement, à son congénère. Là, il aura déjà des repères. De plus, les deux chats seront probablement plus détendus cette fois-ci, car une certaine familiarité a déjà été établie.

    Voici quelques conseils pour passer par le processus de reacclimatation :

    • Lisez à nouveau les règles d'introduction des chats, elles s'appliquent toujours.
    • Séparez votre habitation en 2 grandes zones plutôt que de cantonner un chat à une seule pièce, étant donné qu'il est déjà familier avec le reste de la maison. Un espace assez grand réduit le stress.
    • Passez assez rapidement au stade de l'échange de territoire. Puisque les 2 chats ont déjà exploré le reste de votre foyer, ce ne sera pas une grosse source de stress.
    • Assurez-vous de ne pas perdre le contrôle d'un des chats pendant l'échange de territoire, qu'ils ne se retrouvent pas face à face. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une caisse de transport ou enfermer un des chats dans une pièce.
  • À quel moment laisser tomber ?

    Vous en avez assez que vos chats ne s'entendent pas au point de vous poser la question : "Dois-je abandonner ?"

    Envisagez les options pour les deux chats, l'ancien et le nouvel arrivant. Avez-vous une autre habitation pour le nouveau chat ?  Si c'est le cas, séparer les chats n'est peut-être pas une mauvaise idée.

    Cependant, la plupart d'entre nous auraient beaucoup de mal à trouver un autre foyer à un chat adulte. Dès lors, le laisser partir n'est généralement pas une solution viable.

    Ne vous résignez pas. S'il est vrai que certains chats ne s'entendront jamais vraiment et ne deviendront jamais copains, il est possible de parvenir à une coexistence pacifique. Cela peut prendre beaucoup de temps à se mettre en place... des mois, voire des années...

    Votre décision dépendra du niveau de gêne que ça occasionnera. Entre des feulements et des bagarres incessantes qui font des dégâts, il y a un monde.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Accueillir un nouveau chat ? 3 étapes pour faire les présentations
Faire les présentations entre deux chats

Accueillir un nouveau chat: 3 étapes à suivre

Les amoureux des chats aiment l'idée d'avoir encore un autre chat dans leur foyer : ils peuvent vouloir fournir à leur chat résident une compagnie venant d'un refuge SPA, par exemple.

Pour accueillir un nouveau chat dans votre foyer et auprès des résidents il faut procéder de manière progressive. et après avoir vérifié que vous avez tous ses accessoires à disposition

En effet, les présentations de chats sont toujours un moment stressant. Les chats étant territoriaux, l'irruption d'un congénère est généralement perçue comme une intrusion et génère du stress.
Certains chats se cacheront, d'autres réagiront en attaquant le nouveau venu. Les deux chats souffriront de l'interaction et il vous sera extrêmement difficile de les faire vivre ensemble paisiblement à l'avenir.
De plus, le stress territorial résultant de mauvaises introductions peut causer d'autres problèmes de comportement tels que l'agressivité redirigée, l'évitement des litières et le marquage territorial. Dès lors :

Pour accueillir un nouveau chat chez vous, faites les présentations correctement.

Ne placez pas simplement les deux chats dans la même pièce en priant pour qu'ils deviennent amis. C'est à vous de conduire le processus de manière progressive et avec patience pour que ça se passe au mieux.

  • Définissez vos attentes

    Nous voulons tous que nos chats aient la meilleure relation possible. Pour accueillir un nouveau chat, surtout lorsque la motivation est de fournir un compagnon au chat résident, la plupart des propriétaires envisagent quelque chose comme ceci :

    Entente cordiale de chats

    Cela peut arriver. Cependant, ce n'est pas obligatoire.

    Souvent, même avec les meilleures présentations, les chats ne tisseront pas une relation complice et affectueuse.
    Comme nous, ils ont leur propre caractère et un tempérament qui ne correspond pas toujours.
    Le mieux que vous pouvez espérer, dans un tel cas, est d'éviter les bagarres, les comportements agressifs et que les deux chats se tolèrent, coexistent pacifiquement.

  • Avant de commencer

    Avant de commencer les présentations, vous devez ramener le nouveau chat à la maison.

    Auparavant, vous aurez préparé une pièce à destination du nouveau chat où il pourra passer les premières semaines en paix, isolé. ( Lisez les éléments à mettre en place quand on accueille un chat pour répondre aux besoins de votre chat.

    Assurez-vous que les deux chats sont en bonne santé et sans parasite avant de les présenter l'un à l'autre. Le nouveau chat devrait être examiné par un vétérinaire avant que vous ne le rameniez à la maison.

    Donnez quelques jours au nouveau chat pour qu'il prenne ses marques. L'emménagement en soi a déjà créé du stress, il n'est pas nécessaire d'en ajouter à ce stade. Cela dit, sachez que le processus d'introduction a commencé. Les chats se sentiront l'un l'autre sur vous et peut-être à travers la porte fermée.

    Si l'un des chats miaule, c'est une autre manière pour eux d'apprendre l'existence de l'autre. C'est parfait pour l'instant. Attendez d'abord que le nouveau chat s'adapte à son nouvel environnement.

    Pendant les premiers jours, assurez-vous de ne pas négliger le chat résident.
    Il n'est pas nécessaire de le réconforter, il suffit de suivre votre routine régulière de nourriture et de jeux en préservant vos habitudes.
    Soyez calme et décontracté et ne vous inquiétez pas si le chat résident traîne près de la chambre du nouvel arrivé. C'est parfaitement naturel. Assurez-vous simplement qu'il n'entre pas dans la pièce au moment où vous y entrez ou sortez.

  • Les clés de la présentation d'un nouveau chat

    Il y a beaucoup de techniques pour construire une relation paisible entre 2 chats qui ne se connaissent pas. Elles reposent sur le principe d'une accommodation par exposition progressive et association positive.

    Pour accueillir un nouveau chat et rendre sa présence moins stressante pour le résident, il faut :

    1. Rendre l'exposition progressive

      L'exposition faite graduellement diminue les réactions d'évitement ou d'affrontement face à un intrus, au point qu'il va apprendre à accepter la présence de l'autre chat sur son territoire.

    2. Construire des associations positives

      Beaucoup de techniques consistent en la distraction du chat résident à traves des jeux ou d'autres stimulations positives. Ces stimuli vont créer une association positive qui réduira le niveau d'anxiété.
      Pendant le processus, évitez de créer des associations négatives en haussant le ton de la voix, par exemple.

      chats jouant ensemble

  • Techniques de présentation

    • Association olfactive

      Pour votre chat, l'odeur est un des sens les plus importants.
      Prenez une chaussette propre et mettez-la sur votre main, puis caressez le nouvel arrivé avec. Concentrez particulièrement le frottement sur le visage, le menton et les joues du chat (endroit des glandes jugales et périorales où sont sécrétées les phéromones qui marquent l'identité olfactive du chat.
      Vous êtes en train de mélanger la chaussette avec l'odeur de ce chat.
      Quittez ensuite la chambre du nouveau venu et retournez dans le périmètre de votre chat résident.
      Placez la chaussette à portée du chat. Ne l'appelez pas, ne provoquez aucune interaction entre le chat et la chaussette.
      Au contraire, laissez au chat résident le temps de trouver la chaussette et d'examiner la nouvelle odeur. Il ou elle peut réagir avec peur ou agressivité. Laissez-le tranquille et laissez-lui le temps pour s'accoutumer avec la nouvelle odeur.

      Faites la même chose en sens inverse. Utilisez une autre chaussette pour absorber l'odeur du chat déjà présent et placez-la dans la chambre du nouveau venu. Répétez cette opération une fois par jour pendant plusieurs jours, jusqu'à ce que vous observiez une réduction des réactions aux chaussettes. Si votre chat aime les friandises, vous pouvez essayer d'en offrir une pendant qu'il renifle la chaussette pour créer une association positive avec l'odeur.

    • Association visuelle

      Une fois que les deux chats sont accoutumés aux odeurs, vous pouvez passer au sens suivant : la vision.
      L'enjeu ici est de permettre aux chats de s'observer sans possibilité d'entrer en contact physique.

      La solution qu'indique Daniel Filion sur https://www.demaindemaitre.ca/ entre un chien et un chat fonctionne également entre 2 chats : on peut utiliser des barrières pour bébé, un filet de séparation de voiture ou une moustiquaire fixée dans l'encadrement d'une porte afin d'empêcher les contacts physiques.

      Laissez les deux chats s'observer et ne vous inquiétez pas s'ils se montrent agressifs.
      Vous pouvez utiliser des friandises pour rendre la séance plus positive.
      Vous pouvez même limiter l'alimentation aux moments où les chats se voient à travers l'entrebâillement de la porte, en plaçant leur gamelle au loin au début, et en les rapprochant chaque jour.

    • Temps de jeux et cadeaux

      Un autre levier pour accompagner les présentations est d'utiliser vos connaissances sur le chat résident.
      Certains chats ne se soucient pas du tout de la nourriture ou des friandises lorsqu'ils voient un autre chat et préfèrent peut-être jouer à la place.
      Rappelez-vous les principes qui sous-tendent les techniques et,au besoin, créez une association positive avec des séances de jeu.

      Gardez à l'esprit que certains chats peuvent être extrêmement tendus en présence d'un chat qu'ils ne connaissent pas. Que ce soit en jouant, en offrant des friandises ou en utilisant de l'herbe à chat, gardez le contrôle de l'interaction et ne les laissez pas entrer en contact physique trop tôt.
      Un chat peut s'énerver à cause de la présence de l'autre chat et s'en prendre à vous sans avertissement. Quand vous jouez pendant les séances de présentation, gardez vos mains hors de portée et n'utilisez que des jouets en forme de canne à pêche.

    Léchage de chats

  • Durée des présentations

    C'est difficile d'avoir une réponse, car tout dépend du caractère des deux chats.
    En général, 2 chatons sont plus faciles à présenter que des chats adultes.
    Certains chats adultes sont très accommodants avec les autres chats et accepteront volontiers une nouvelle compagnie.
    D'autres vont préférer être le seul chat de la maison, être exclusifs, et ne jamais accepter la présence d'un autre chat.

    Au fur et à mesure que vous avancez dans les présentations, observez le langage corporel des chats et essayez d'évaluer leur degré d'acceptation.
    Ne leur laissez pas le champ libre avant que les deux chats soient rassurés : il vaut mieux prendre quelques jours de plus avant de passer à l'étape suivante que de risquer un combat de chats.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que patience et douceur sont vos meilleurs atouts pour conduire au mieux une relation épanouie 🙂

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Comment choisir son chat ?
Questions à se poser pour choisir un chat.

Choisir votre chat : les questions à se poser

Vous avez fait un choix : vous voulez un chat.
Il reste à savoir lequel vous convient le mieux. Un chaton ou un adulte ? De race pure ou un chat de gouttière ? Un mâle ou une femelle ?  ....

Voici 7 interrogations à avoir pour faire le choix le plus adapté à vos besoins :

  • Chaton ou adulte ?

    Les chatons sont mignons, très énergiques, mais peuvent également être insupportables et exiger beaucoup de patience et de temps.
    Pendant qu'ils vont grandir, ils vont faire des bêtises, comme escalader les rideaux, faire leurs griffes n'importe où, renverser les bibelots... Les visites chez le vétérinaire vont être plus nombreuses pour les vaccins, l'identification (puce électronique ou tatouage).
    De plus, vous ne savez pas comment son attitude va évoluer dans le temps.
    Les chats adultes sont moins actifs, moins joueurs et le comportement que vous observez ne va pas considérablement évoluer.
    Cela peut d’ailleurs constituer un inconvénient. En effet, si les traits de personnalité d'un chat sont le résultat de son héritage génétique, ils sont aussi le produit de son environnement.
    En choisissant un chaton, vous aurez la possibilité d’avoir un effet beaucoup plus important sur son attitude que si vous prenez un chat plus âgé.
    Lors de votre choix, il faut également penser à l'environnement familial dans lequel il arrive.
    Ainsi, adopter un chaton avec des enfants très jeunes n’est peut-être pas le meilleur choix. Les bébés et les tout-petits ont tendance à attraper les chats par la queue, les oreilles, et ne sont pas forcément très tendres avec eux.
    Une surveillance accrue sera obligatoire pour éviter les griffures.

    De la même façon, les chats âgés sont impatients avec les jeunes enfants. La période où un chat pourra accepter la tendresse maladroite de tout-petits est entre deux et trois ans.

    L'article Adoption, 14 questions à se poser dresse quelques questions auxquelles répondre dans le cas où vous adoptez un chat.

  • Un mâle ou une femelle ?

    S'ils sont stérilisés, il n’y a pas vraiment de différence entre les sexes au niveau de la conduite.
    À l'inverse,s’ils ne sont pas stérilisés, certains comportements diffèrent.
    Ainsi, un mâle non castré aura tendance à faire du marquage urinaire, sera plus enclin à fuguer pour se bagarrer et marquer son territoire au moment des chaleurs de chattes. À cette période, les femelles non stérilisées peuvent se montrer insupportables avec les miaulements incessants.
    Dès lors, la stérilisation est vivement conseillée, non seulement pour éviter ces désagréments, mais aussi pour prévenir la survenue de certains cancers. Pour certaines races, comme les chats des forêts Norvégiennes, il y a une différence de taille considérable entre les sexes, les mâles étant jusqu’à deux fois plus grands.
    Si vous avez déjà un chat, qui est stérilisé, il est parfois préférable d’adopter un chat de sexe opposé.

  • Qu’attendez-vous de lui ?

    Posez-vous les bonnes questions : quelle taille (de 3 à 10 kg), quel type de robe (longue ou courte) et surtout quel caractère ?
    Comme le rappelle le site www.chat.nozamis.com, la relation du bienfait qu'il nous apporte ne peut pas être à sens unique. Aussi, préférez un choix qui va correspondre à votre tempérament, à vos attentes.
    Cherchez-vous un chat calme, joueur, affectueux, actif, au fort caractère, chasseur, indépendant, aimant les enfants, bavard, discret, sportif, réservé, vif, placide…
    La compagnie d’un Abyssin et celle d’un Persan n’étant pas du tout la même, à vous de mettre en exergue les traits de caractère essentiels que vous attendez d’un compagnon.

  • Quel prix ?

    prix pour adopter un chat de race

    Ce barème non officiel, daté de 2011, n’a qu’une valeur indicative et rend compte des 8 races plébiscitées en 2018 (cf le classement du LOOF)

    • Bengal : de 950 à 2000 €
    • British Shorthair : de 900 à 1200 €
    • Chartreux : de 700 à 900 €
    • Maine Coon : de 900 à 1200 €
    • Norvégien : de 800 à 1000 €
    • Persan : de 800 à 1500 €
    • Ragdoll : de 900 à 1200 €
    • Sacré de Birmanie : de 700 à 1000 €

     

    Ne prenez pas uniquement en compte le physique ! Le plus important étant la compatibilité de vos caractères respectifs.  Au-delà des races et des chromosomes, c’est aussi une question d’alchimie entre vous et lui.
    Il est important de choisir le chat qui est fait pour vous. La décision est importante, car vous allez devoir prendre soin de lui pendant les 10, 15 ou 20 ans.

  • Quel caractère ?

    Le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) a fourni un gros travail en produisant une fiche par race, qui renseigne sur les grandes tendances comportementales en les catégorisant suivant trois traits de caractère :

    • Le Sentimental (Maine Coon, Chartreux, Sacré de Birmanie, Norvégien, Russe, Singapura, Abyssin)
      Il se définit par un caractère adapté à la vie en communauté. Equilibré et sensible, il est idéal pour la vie de famille.
    • Le Démonstratif (oriental, siamois, balinais, siamois, abyssin, sphynx, bengal)
      Il est toujours en demande d'attention. Actif, il est très attaché à son maître et cherchera la relation de manière parfois insistante 🙂
    • Le Paisible (british, persan, skotgatt, exotic shorthair, ragdoll)
      Il est d'humeur égale. Apaisant, il est idéal pour les personnes stressées ou anxieuses.
  • Poils courts ou longs ?

    Ceci est principalement une question de préférence et votre volonté de consacrer du temps à un toilettage régulier. Les chats à poil long nécessitent de fréquentes séances de toilettage.
    Les chats Sphynx ou «chats nus» exigent des bains réguliers pour enlever l’excès de sébum de leur peau.

  • Chat de race ou de gouttière ?

    Il n’y a pas deux chats identiques.
    La personnalité des chats varie beaucoup, même au sein d’une même portée.
    Pourtant, certains traits de caractère varient considérablement avec la race.
    Les Persans et les Ragdolls, par exemple, sont généralement décontractés et sédentaires, tandis que les Bengals, les Abyssins et les Siamois ont tendance à être très actifs.
    Ces derniers ont la réputation d’être bavards et collants avec leurs propriétaires.
    Si vous avez un coup de cœur pour une race de chat en particulier, choisissez avec soin l’élevage. Certaines races sont sujettes à des problèmes médicaux.
    Aussi, choisissez un éleveur sérieux et impliqué dans son programme de sélection. Les chats de gouttière sont en général en meilleure santé, car ils bénéficient d’une grande diversité génétique.
    Le chat que vous adoptez va vous accompagner de nombreuses années. Pour que ce compagnonnage soit idéal, il est important de faire le bon choix.
    Si vous en avez l'opportunité, renseignez-vous auprès des clubs de races, d’éleveurs référencés par le club, de vétérinaires et de propriétaires de chats… ils vous donneront de précieux conseils et seront heureux de vous aider.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Avant l’adoption d’un chat : 14 questions à se poser
Les questionnements à avoir avant d'adopter un chat

14 questions à se poser avant d'adopter

Le moment est venu ? Vous adoptez ! Mais vous hésitez entre un chaton ou un chat adulte ? La Fondation 30 millions d’amis conseille d'adopter à partir de 12 semaines afin qu'il soit sevré.

Mais ce n'est pas un choix à faire à la légère et il y a certaines interrogations à se faire avant de sauter le pas.

En effet, pour savoir si ce choix est le bon, il est préférable d'avoir abordé quelques points :

  • Les accessoires

  • Vous énerverez-vous si votre chat vomit sur le tapis, s’il éparpille la litière, s’il salit autour de sa gamelle ?
    Les chats à poil long ou mi-longs vomissent régulièrement leurs poils ingurgités durant la toilette.
    Aussi, pensez à brosser votre chat et à lui procurer une alimentation adaptée.
    Les chats à poil court vomissent quand ils avalent de l'herbe afin de se purger.
    Pour la litière, il existe des bacs fermés. Dans un premier temps, enlevez la porte afin que l'animal s'habitue et ne se sente pas enfermé. Puis, vous remettrez la porte.
    Pour la gamelle, il est rare que les chats salissent autour.
    Pour "défaire" certains comportements, ne le frappez pas. Une solution est de l'asperger d'eau avec un vaporisateur ou faire un bruit soudain quand vous le prenez en flagrant délit.
    Si la réponse n'est pas immédiate, le chat ne l'associera pas au comportement néfaste. Ne le frappez pas, il développerait de l'anxiété donc les conséquences seront le marquage urinaire ou la prostration...
  • Supporterez-vous les poils de chats sur le canapé et les traces de griffes sur le papier peint ou les meubles ?
    Pour cela, le plus simple est de recouvrir votre canapé d'un plaid.
    Les poils de chats s’enlèvent très bien en passant la main avec un gant de vaisselle. ( cf point sur le nettoyage des poils ).
    Concernant les griffures, il faut prévoir griffoir, arbre à chat ou paillasson pour assouvir leurs besoins naturels de marquage.
  • Au cas où vous vivez en appartement, êtes-vous prêt à lui donner suffisamment de distraction, d’occupation pour compenser l’impossibilité de sortir ?
    Il y a de très bons arbres à chats de différentes tailles et de nombreux jouets pour compenser l'absence de balades extérieures. Avoir un congénère peut également être une solution pour vaincre l'ennui mais si l'espace est restreint, des questions de territoire peuvent se poser.
  • L'organisation

  • Etes-vous partant pour vous occuper de votre chat durant 15 à 20 ans ?
    N'oubliez pas que les modes de vie actuels des chats leur procurent une durée de vie assez longue (cf article sur l'espérance de vie )
  • Votre style de vie permet-il d'avoir un chat ?
    Si vous voyagez souvent, il faudra le faire garder. Si vous travaillez beaucoup, aurez-vous assez de temps pour vous en occuper ? ? Aura-t-il eu son lot de stimulations ?
  • Accepterez-vous que les chats ne se dressent pas comme les chiens ?
    Il faudra savoir le respecter et accepter son caractère. Là où le chien est un animal social, le chat est un animal territorial. Là où le chien trouvera sa stabilité dans une organisation hierarchisée de la meute, le chat trouvera la sienne dans l'organisation de son territoire, son environnement.
  • Pourrez-vous passer un certain temps à jouer avec votre chat ?
    Si vous vivez en appartement, il sera important de stimuler votre chat pour qu'il ne devienne pas apathique.
  • Pendant les vacances, sera-t-il avec vous ?
    Le chat, animal territorial, est très attaché à son foyer. Il est donc conseillé, si c'est possible, de laisser le chat sur son territoire pour lui éviter le stress du changement. Ainsi, demandez plutôt à un ami, de la famille, un voisin, une personne de confiance de veir s'occuper de votre chat en votre absence.
  • Avez-vous pensé au budget qu'il faudra ?
    -Vaccination (≃70€ )
    -Identification obligatoire
    -Stérilisation/castration (entre 80 et 200 €)
    -Traitement contre les puces/tiques et vers
    -Nourriture
    -Accessoires et jouets
    -Consultation chez le vétérinaire

  • Son environnement

  • Possédez-vous d’autres animaux domestiques ?
    La cohabitation chat / chat, chat / chine peut être longue voire impossible. Des mesures sont à prendre en continuant à caresser l'ancien et le nouveau. Le maître s'armera de patience et demandera conseil auprès d'un vétérinaire si la relation tarde à s'apaiser. Les phéromones d'apaisement pourront servir durant cette période d'habituation.
  • Votre maison est-elle située à proximité d’une route très fréquentée ?
    Si le chat a accès à l'extérieur, ça peut être une source de risque pour le chat.
  • Avez-vous abordé le sujet avec votre voisin ou votre propriétaire ?
    Il est conseillé d'en avoir parlé avec vos colocataires / voisins / propriétaire afin d'éviter tout conflit, toute gêne avec ceux-ci.
  • Un des membres de la famille est-il allergique aux poils de chats ?
    Une fois au clair avec ces questions, vous verrez s'il y a de la place pour un chat dans votre univers et votre vie. Il aura juste besoin de votre affection et de votre respect 🙂 Il aime que l'être humain fasse partie de son territoire, de sa vie. Si vous êtes un bon maître, il saura être un bon chat 🙂
  • Avez-vous des enfants en bas âge ?
    A moins que ce ne soit un nourrisson qui n'intergit pas, il vaut mieux attendre l'âge de 7-8 ans. En effet, la délicatesse et la douceur sont peu présents avant un certain âge 🙂 Autrement, optez pour un chat adulte qui aura les ressources pour s'enfuir en cas d'affection trop envahissante.

 

Pour adopter, les refuges sont des endroits intéressants parce qu’ils débordent de chats. Le site de la SPA présente une carte qui recense différents refuges en France.

Quand vous adoptez un chat, vous sauvez deux vies : celle de votre compagnon et, grâce à cette place libérée, celle de l’autre chat que le refuge pourra accueillir.

Si le chat est adulte, renseignez-vous sur le motif de son abandon et s'il a des traits de caractère particuliers.
Demandez également s'il y a la possibilité de revenir en cas de problème persistant. Ils pourront vous dire si le comportement du chat est normal et va passer ou bien s'il est inadapté... ils auront à coeur de fournir au chat le meilleur maître et inversement 🙂

Pour les animaleries, renseignez-vous sur leur réputation, informez-vous sur la provenance de leurs chats. Assurez-vous aussi qu’ils aient grandi dans un environnement adéquat.

Pour ce qui est d’adopter dans les chatteries, tout dépend des conditions d’élevage et de la bonne volonté de l’éleveur.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Le chaton : 6 points sur son éducation
L'éducation du chaton

Le chaton : 6 points de son éducation

Bien entendu, un chat ne s'éduque pas comme un chien. Il ne se dresse pas. Comme le rappelle le site Polytrans , "le chat est un félin autonome et indépendant qui respecte ses propres règles et qui accepte difficilement celles d'autrui."

Les étapes de sa croissance sont :

  • Entre 1 et 10 jours : Très fragile avec un pelage épais et court, le chaton n'est pas encore capable de se lever ou d'ouvrir complètement les yeux.
  • Entre 10 jours et un mois : Le chaton devient capable d'ouvrir les yeux et commence à s'intéresser à son environnement. Peu à peu, il commence à exercer sa motricité et son équilibre.
  • Après un mois : Il commence à montrer des comportements adultes (chasser, sautiller, jouer) et améliore sa motricité.
  • Entre deux et six mois : Ses yeux ont acquis leur couleur définitive et il explore son environnement. Sa dentition devient adulte.
  • Entre six mois et un an : Son corps gagne en tonicité et il devient adulte.

 

Durant la période de sevrage, il va faire ses apprentissages avec sa mère et sa fratrie. Ce n'est pas seulement un sevrage alimentaire, mais également une période d'éducation où sa mère l'éduquera à connaitre sa force, à manger correctement, à se servir du bac à litière... à lui donner les outils pour ne pas se mettre en danger en faisant ou en mangeant n'importe quoi.
S'il ne bénéficie pas de ce temps d'éducation, vous devrez lui inculquer ces apprentissages.

  • Créer la relation

    Durant la première période chez vous, passez un peu de temps à le manipuler, tous les jours, par phases de 5-10 minutes afin de le familiariser avec vous. Ainsi, en le faisant tous les jours et sans le harceler, il s'habituera à la relation avec un humain. Toutefois, évitez de le solliciter quand il se repose.

    Tripotez-le, grattez-lui le ventre, mettez-le sur le dos, brossez-le, caressez-le... Ainsi, il comprendra alors que, même si ces contacts sont déplaisants, ils ne sont pas violents.

    Par contre, si le chaton a connu un passé difficile, il faudra amener la relation plus doucement et ne pas avoir de contacts physiques dans les premiers temps. Par conséquent, il faudra être patient et lui laisser l'initiative de la relation.
    En parcourant ce guide sur les attitudes de votre minou, vous devriez savoir quel moment est le plus propice à l'interaction.

  • Lui apprendre le contrôle durant des jeux

    Le jeu est vivement recommandé, car il améliore la musculature, la coordination et l'équilibre psychique de votre chat.

    Quand le chat joue avec sa mère, il n'est pas autorisé à griffer ou mordre. S'il dépasse les limites, sa mère le rabroue en lui donnant une tape sur le nez.

    Un chat qui n’a pas encore été éduqué aura tendance à vous griffer pour jouer. Il ne faut pas jouer avec son chaton en utilisant sa main, car il la prendra pour un jouet, et il va donc jouer avec de la façon la plus naturelle pour lui : en griffant, et va ainsi en prendre l’habitude.
    Aussi, préférez d'autres jeux (balle, bouchon de liège, boule de papier, objet pelucheux) pour qu'il n'associe pas votre main à un jouet.

    Quand vous jouez avec lui avec une balle ou une peluche, s'il insiste pour jouer avec vos mains et commence à mordre ou griffer, vous pouvez lui indiquer la limite par une tape sur le nez et un "Non !" ou "Pas les griffes !" ferme.
    Dès lors, il associera votre intonation à une limite à respecter.

    Vous pouvez également imiter le bruit que fait la chatte quand elle n'est pas d'accord avec le comportement du chaton. Une mère qui veut réprimander ses petits produit un petit cliquetis du fond de la gorge qu'il est possible d'imiter. Il est bien plus efficace de faire ce que le chaton connait. Il vous suffit de bouger la langue contre le palais et produire un cliquetis quand le chaton enfreint les règles.

  • L'inciter à utiliser sa litière

    Naturellement, l'éducation passe par l'imitation de sa mère.
    Or, quand vous l'accueillez chez vous dans un nouvel endroit, il n'a pas ses repères. Aussi, commencez par le mettre dans une seule pièce. Aménagez-la en y installant sa gamelle et plus loin sa litière, dans un endroit accessible et avec un peu d'intimité.
    Préférez l'utilisation d'une litière de même marque que celle qu'il utilisait. Si vous voulez en changer par une autre marque, procédez au changement de manière progressive. Afin d'inciter le chaton à utiliser sa litière, vaporisez un peu d'eau de Javel, il apprécie cette odeur.
    S'il commence à faire ses besoins dans la terre de vos plantes, disposez-y quelques galets ou utilisez un répulsif.

  • L'inciter à utiliser son griffoir

    Les chatons aiment griffer la moquette, les tapis, la tapisserie et jouer avec les rideaux, car c'est un animal territorial qui communique beaucoup par les odeurs.
    Or, ses glandes odorantes se situent au niveau de ses coussinets. En entrant dans la maison, un éventuel rival doit immédiatement percevoir les odeurs déposées par votre chat.

    Dès que votre chaton commence à griffer les meubles, dites-lui "Non !" immédiatement d'un ton ferme et amenez-le vers le griffoir.

    Vous positionnerez celui-ci près de l'endroit où il cherche à faire ses griffes en l'agrémentant de jouets qui pendent (souris, boule, plumeau).

    Pour l'attirer encore plus, frottez de la cataire, des olives écrasées ou de l'huile d'olive sur le griffoir. S'il réitère, utilisez un spray d'eau, il comprendra que l'action est interdite.

    Durant l'apprentissage, n'hésitez pas à le féliciter pour renforcer positivement le comportement.

  • Éduquer le chaton à manger

    • Dans une zone à part

      Ne nourrissez pas le chaton à table. En dehors de la non-comestibilité de certains aliments, il va prendre la mauvaise habitude de monter sur la table.

      Voyez si vous pouvez laisser de la nourriture au chaton tout le long de la journée.

      En général, vous pouvez laisser de la nourriture en libre-service ou la servir à des heures de repas fixes, mais pas les deux. Certains chats sont satisfaits par une gamelle laissée à leur disposition, dans laquelle ils vont manger jusqu'à satiété. C'est ce qu'il y a de plus simple pour vous.

      La nourriture en libre-service est à disposition tout le temps. Cela ressemble à la façon de se nourrir du chat dans la nature. Un chat qui ne s'ennuie pas, qui a de quoi s'occuper et se stimuler mentalement est habituellement capable de réguler ses prises de nourriture et peut gérer une gamelle qui est mise à sa disposition tout le long de la journée.

      Nourrissez le chaton à des heures régulières s'il a tendance à trop manger. Le problème s'amplifiera si le chat s'ennuie ou n'est pas assez stimulé, la nourriture devenant une source de distraction.

      Ce sont souvent ces chats-là qui vont miauler pour de la nourriture quand elle n'est pas à disposition.

      Chaton miaulant pour avoir du lait

    • en ritualisant l'approvisionnement

      Concernant la fréquence, un chaton devrait être nourri quatre fois par jour jusqu'à trois mois, puis trois fois par jour jusqu'à six mois. Après quoi, le chat adulte peut être nourri deux fois par jour, le matin et le soir. Ritualisez ce moment en approvisionnant à heures régulières.

      Donnez au chaton la nourriture qui lui correspond. Un chaton a besoin d'une alimentation plus calorique et plus riche en lipides qu'un chat adulte. Les aliments du commerce sont généralement destinés à des chats d'âges différents. Il est donc préférable de donner au chaton une nourriture qui soit étudiée pour lui.

      Bien que les chats raffolent du thon, celui-ci est peu nutritif. Considérez-le juste comme une friandise.

      Concernant la boisson, offrez tout au long de la journée de l'eau fraiche au chaton pour qu'il ne miaule pas pour réclamer. Bannissez le lait, indigeste pour votre minou.

  • Le familiariser aux changements

    Habituez votre chaton à être présenté à des gens, ça lui rendra plus familière, moins anxiogène, la présence d'autres personnes.
    De même, manipulez-le en le mettant sur le dos et en lui caressant le ventre, ça rendra plus facile le moment où un vétérinaire aura à le manipuler. Habituez-le petit à petit à cette position puis manipulez aussi ses oreilles, ses gencives et sa bouche.

    Familiarisez-le également au transport en caisse, ça rendra moins stressant son prochain voyage. Entreposez sa cage de transport dans sa pièce préférée, généralement là où il dort, plusieurs semaines avant le départ.Ainsi, il pourra se familiariser avec la cage et même aller s’y coucher. Par la suite, ce sera plus facile de l’introduire à l’intérieur le jour du départ.

Pour compléter, l'article sur l'adoption de chat reprend quelques quelques questions auxquelles répondre au moment d'une adoption.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Accueillir un chat : conseils pratiques
Guide pratique pour accueillir un chat

4 conseils pour accueillir un nouveau chat :

Quand un chat arrive dans un nouvel environnement, ses besoins sont de plusieurs natures.
Il a besoin que l'organisation de son espace suive certaines règles et nécessite certaines stimulations pour éviter que l'anxiété ne s'installe :

  • Organisez son espace

    Contrairement aux idées reçues, vivre en appartement, même petit, n'est pas rédhibitoire pour accueillir un chat si l'on suit certaines règles.
    En effet, peu importe le volume du lieu, pourvu que le chat ait des hauteurs à explorer : le chat est un grimpeur qui étend son territoire de manière verticale.

    C'est cette fonction que remplit un arbre à chat.
    Composé de plusieurs niveaux avec des aires d'observation, il nécessite peu de place au sol. Le chat s'appropriera également d'autres lieux en hauteur comme les étagères, armoires, penderies. Sa nature prédatrice n'est pas étrangère au besoin de surveiller son territoire.

    Ses premières années influeront également sur sa facilité d'acclimatation. En effet, s'il a vécu à la campagne, il mettra plus de temps à s'adapter.
    Grossièrement, on peut distinguer 3 zones dans son territoire, quelques accessoires vont permettre de définir celles-ci :

  • Prévoyez quelques accessoires

    • Pour le transport

      Pour vos déplacements en vacances, transportez votre animal de compagnie avec l’équipement adapté comme un panier fermé ou une caisse de transport. Plastique, osier, tissu… le choix est large pour un transport sans stress et en toute sécurité.

    • Pour le repos

      Les chats dorment beaucoup. Il est donc nécessaire de leur offrir un couchage confortable pour qu’ils puissent se reposer en toute tranquillité.
      Le choix est vaste  : panier, corbeille, hamac, coussin, maison… N'investissez pas dans un couchage trop coûteux, les chats boudent parfois leur panier et préfèrent se prélasser à un autre endroit.

      chat ayant sommeil

    • Pour manger

      Quand il est jeune, il est préférable qu'il ait sa nourriture à disposition, car il est en mesure de gérer la quantité d’aliments qu’il doit manger.
      Une fois adulte, ce sera à vous de définir sa ration journalière pour éviter les problèmes de surpoids. L’idéal est d’opter pour une gamelle en inox ou en céramique, plus solide, antibactérienne et n’altérant pas le goût des aliments.
      Vous pouvez également opter pour un distributeur de nourriture qui a l’avantage de réguler la quantité d’aliments. Ces machines fonctionnent automatiquement. Si vous devez vous absenter, vous pouvez programmer la distribution des croquettes à l’avance.

    • Pour boire

      Les modèles en plastique sont déconseillés, car ils ont tendance à modifier le goût de l’eau.
      Préférez l'inox ou la céramique.
      Certains chats préfèrent que l’eau soit en mouvement. Dans ce cas, la fontaine à eau peut être une bonne solution. Elle offre plusieurs avantages : l’eau est toujours propre grâce à un système de filtration efficace, elle provoque des jeux d’eau stimulants avec une pompe qui permet aussi de la rafraîchir constamment, sans oublier l’absence d’odeur et de goût.
      Sinon, misez sur les distributeurs d’eau qui seront davantage conseillés en cas de présence de plusieurs chats.

    • Pour rester propre

      La litière est un accessoire à ne pas négliger au moment d’accueillir votre chat. S’ils n’aiment pas l’odeur ou la texture de leur litière, ils risquent de la délaisser.
      Vous devez donc choisir celle qu’ils apprécient. Vous pouvez miser sur les litières à base de papier, de bois ou d’argile.

    • Pour jouer

      Le jeu contribue au bien-être du chat en satisfaisant son instinct de chasseur. C’est pourquoi les fabricants proposent un grand nombre de gadgets aussi amusants et stimulants les uns que les autres.
      Les circuits de jeu, les cannes à pêche, les plumeaux, les balles, les souris sonores et autres tunnels de jeu sont proposés dans le commerce. Une boule de papier, un bouchon... feront également l'affaire 🙂

    Vous veillerez à distinguer les espaces. Le territoire d'un félin comporte des zones différentes correspondant à ses différents besoins (jouer, manger, boire, dormir, faire ses besoins).

  • Nettoyez ses jouets et accessoires

    Les jouets et accessoires doivent être nettoyés régulièrement pour éviter bactéries, saletés et mauvaises odeurs.

    • Dégraissez les jouets en plastique et les accessoires en mélamine avec de l'eau additionnée de liquide vaisselle.
    • Les peluches et les jouets en tissu seront lavés séparément à la machine (30 °C) ou à la main.
    • Changez régulièrement la litière.  Quand vous la nettoyez, vous pouvez ajouter un peu d'eau de javel, l'odeur y restera légèrement imprégnée, ce qui incitera votre chat à l'utiliser.
    • Les gamelles (eau et nourriture) doivent être lavées à l'eau chaude et claire.
    • Couverture, coussin, garniture de panier... seront lavés à la machine régulièrement. Enlevez d'abord les poils avec une brosse dure, un roulant adhésif ou avec l'aspirateur.
    • Pour les restes de nourriture dans la gamelle, utilisez une lingette humide.
    • L'arbre à chat sera aspiré et nettoyé avec une brosse adaptée ou une bombe nettoyante pour tapis.
  • Stimulez-le

    Un chat a besoin d'exercice physique pour ne pas devenir neurasthénique ou agressif.
    Les jeux d'un arbre à chat ou tout ce qui peut être assimilé à une proie pourront faire l'affaire.
    Il est seul maître à décider et n'aime pas le contact forcé, mais viendra de lui-même chercher les câlins et l'attention dont il a besoin.

    Votre présence est donc primordiale pour lui.
    Il peut être intéressant de ritualiser les sessions de jeu.

    Stimulez votre chat

    Si vous avez à vous absenter quelques jours, l'emporter peut être une source de stress pour lui à cause de la perte de repère, le chat étant un animal territorial.
    Il est préférable de demander à une personne de confiance de venir vérifier la gamelle et prodiguer quelques câlins à votre animal.

  • La cohabitation avec un autre chat

    Si vous avez déjà un chat au foyer, l'arrivée d'un nouvel arrivant va perturber les repères du premier.
    L'utilisation de phéromones d'apaisement peut faciliter cette phase d'approche (Feliway dans la maison, Felifriend sur les chats eux-mêmes).
    Pour procéder de la meilleure manière pour la rencontre, vous pouvez suivre les étapes décrites dans cet article ou celui-ci dans le cas d'un chaton.
    Dans le cas où vous avez pris un chat de race, ce passage dans le choix d'un nouveau chat aborde les différences de caractère suivant les races.

    Ils s'acclimateront peu à peu en passant par ces stades :

    • Stade de la distanciation

      Les chats se tiennent à distance en feulant, se hérissant… à chaque fois qu'ils se croisent.
      Ils peuvent également se courir après.
      S'il n'y a pas de blessure, cela reste logique, car c'est une étape transitoire, à l'arrivée d'un nouveau chat ou au changement d'odeur de l'un des chats. Le principal est que ça ne s'aggrave pas. Il ne faut pas intervenir et les laisser s'apprivoiser.

    • Stade des escarmouches

      Un des chats, généralement l'hôte, se met à poursuivre l'autre.
      Le premier agrandit la surface de son territoire, pendant que le second reste de plus en plus souvent prostré dans son lieu d'isolement.
      Les bagarres provoquent des blessures.
      À ce stade, il peut être utile d'utiliser des médicaments en plus des phéromones, pour baisser le niveau d'anxiété des chats et relancer l'exploration du plus inhibé et calmer l'impulsivité de son poursuivant.
      Il faut éviter d'intervenir et ne pas punir le plus agressif, car ça aura l'effet contraire en accroissant son anxiété et son agressivité.

    • Stade de l'obnubilation

      Un des chats est obsédé par la traque du deuxième qui, lui, devient totalement inhibé, et développe des activités de substitution (léchage anxieux…).
      Quand ils se rencontrent, les bagarres sont violentes ! Les 2 chats peuvent être obnubilés et se chercher pour s'agresser.
      Vous aurez peut-être à repasser par les étapes d'une bonne introduction.
      Dans ce cas, il ne faut pas intervenir, permettre aux chats d'avoir des endroits où se réfugier et ne pas hésiter à consulter un vétérinaire si la situation perdure.
      L'accueil d'un chaton est plus simple à gérer, car les besoins territoriaux ne sont pas les mêmes.

Organiser son espace, comprendre ses besoins, le stimuler permettront à votre chat de se constituer un territoire apaisant où il prendra ses marques petit à petit.
Le plus important est sans doute qu'il ait accès à des zones d'isolement où il pourra se réfugier entre ses phases d'exploration.

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

5 choses sur la toilette du chat
Le chat et sa toilette

Quand le chat se toilette...

Le chat est un animal naturellement propre.
S'il fait sa toilette, ce n'est pas uniquement pour la question esthétique. C'est avant tout pour sa santé et son bien-être.

  • L'apprentissage du toilettage

    Un chat adulte peut passer la moitié de son temps d'éveil à faire sa toilette.
    Dès la naissance du chaton, sa mère commence à le lécher. La fonction est de nettoyer, stimuler pour libérer l'urine et les excréments, le réveiller et le rassurer. Les chatons débutent généralement le toilettage lorsqu'ils ont environ 4 semaines. À partir de 5 semaines, ils commencent également à toiletter leurs congénères.
    Le toilettage mutuel chez les partenaires de litière se poursuit souvent à l'âge adulte. Cette conduite a pour but de renforcer le lien entre les chats.

  • Fonctions que remplit le toilettage :

    • Se prémunir de prédateurs en éliminant les agents générateurs d'odeurs.
    • Se rafraîchir en profitant de l'évaporation de la salive sur leur fourrure.
    • Répartir sa sudation naturelle.
    • Garder des plaies propres et se protéger de l'infection.
    • Stimuler la circulation sanguine.
    • Entretenir le lien social.
    • Se rassurer et faire baisser le niveau d'anxiété.

     
    On peut ajouter qu' "Au cours de sa toilette, le chat pourrait prélever des informations olfactives présentes sur sa surface corporelle et recouvre l’ensemble de son corps avec sa salive. Le comportement de toilettage pourrait ainsi apparaître comme une « remise à zéro » des informations olfactives que le chat échange avec son environnement." (cf travaux de Caroline Chloé Josette Yvonne LASSAIGNE )

  • La routine de toilettage

    Vous avez sans doute remarqué que la toilette du chat est stéréotypée:
    La première salive est appliquée à l'intérieur d'une patte, puis, à l'aide d'un mouvement circulaire ascendant, le chat commence à se frotter le nez avec sa patte de l'arrière vers l'avant.
    Le chat rehumectera alors cette patte et, en effectuant des mouvements semi-circulaires, toilettera derrière l'oreille correspondante, l'arrière de l'oreille, le front et l'œil.
    Une fois terminé avec un côté, le processus est répété avec l'autre patte de l'autre côté de la tête.
    Après que la tête soit propre, le chat nettoie les pattes avant, les épaules, les flancs, les pattes arrière et la queue en faisant de longs mouvements de la langue.
    L'ordre des parties du corps peut varier et toutes ces zones ne sont pas nécessairement toilettées en une seule séance.

  • Dois-je toiletter mon chat ?

    Si votre chat aime se faire peigner ou brosser, c'est intéressant de le faire. En effet, le toilettage sert à renforcer le lien entre vous et votre animal de compagnie.
    Il peut également vous aider à dépister votre chat les problèmes de peau. Cependant, beaucoup de chats n'aiment pas se faire tripoter, alors si vous sentez une résistance, il est préférable de laisser ces chats s'occuper eux-mêmes du travail !
    Le brosser permettra également d'avoir moins de poils dans la maison.

    Dans le cas d'un poil court, utilisez un peigne une fois par semaine et une brosse ou une étrille en caoutchouc pour retirer les poils morts. Brossez ou peignez délicatement dans le sens des poils.

    Dans le cas d'un poil long, utilisez un peigne, une brosse ou une étrille plus souvent.

    Si votre chat est sujet aux boules de poils, à la fourrure ou à l'excrétion excessive, vous devrez peut-être laisser le toilettage à un toiletteur professionnel.

  • Pourquoi mon chat me lèche-t-il ?

    Les chats sont des animaux sociaux. Lécher est un comportement d'affection et un signe de confiance.

    Toilette de chats
    Le léchage vous marque en tant que membre du groupe familial de l'animal et diffuse le parfum du chat.
    Tout comme les chats griffent certains endroits pour marquer leur territoire, le fait de lécher votre peau ou vos cheveux est une façon de vous réclamer.
    Si votre ami félin vous lèche les cheveux après une douche ou vos mains après avoir appliqué de la lotion, il se peut que votre shampooing ou votre lotion aie un parfum ou un goût alléchant.
    Dans certains cas, ce comportement peut évoluer en trouble compulsif.
    Pour décourager l'installation de cette habitude si elle prend trop de place, levez-vous et quittez la pièce dès qu'il commence. Si vous pensez que les léchouilles de votre chat sont liées au stress, essayez de déterminer ce qui le provoque.
    Cela pourrait être un changement récent du foyer, tel que la perte d'un animal de compagnie familial, des visiteurs à la maison, un déménagement...

 

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Ce site utilise des cookies anonymisés à seule fin de faciliter la navigation. Aucune transmission à des tiers. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer