Comment faire avec la perte de poils chez le chat ?
Les poils du chat

Les poils du chat, explications et solutions :

En période de mue, la perte de poils chez le chat est normale. Constitué d'une tige et d'une racine cachée dans le derme, il a un cycle de vie assez court qui le fait tomber, en général, au printemps et en automne. La chute de poils est plus fréquente chez la chatte en gestation.  
  • Les parasites et l'allergie

    Hormis la chute de poils naturelle, ça peut être dû à la présence d'un parasite. La teigne, par exemple, se nourrit avec la kératine du poil. Sa présence se remarque à la perte de poils sur certaines zones comme les cuisses, la tête et le dos. Les puces peuvent, également, provoquer une allergie (dermatite allergique) qui feront le chat se gratter frénétiquement et occasionneront la perte de poils au niveau du dos ou de la cuisse. Plus rarement, la gale folliculaire et la démodécie pourront provoquer la chute de poils.
  • Les facteurs environnementaux

    Une mauvaise alimentation peut, également, être la cause de la dépilation. Si celle-ci est pauvre en vitamines ou en acides gras polyinsaturés, le poil tombe et s'accompagne de plaques rouges et de démangeaisons. Les angoisses et le stress peuvent aussi être en cause. Pour s'apaiser, l'animal va se lécher de manière frénétique. Comportement anxiolytique, il peut provoquer chute des poils et irritation cutanée.
  • 3 astuces pour limiter la chute de poils

    Si votre chat perd ses poils par poignées, voici quelques astuces pour en limiter les effets :
    • Le peigner avec une brosse en fer à rebrousse-poil.
    • Lui donner des comprimés de levure de bière pour renforcer le poil.
    • Appliquez-lui du talc, une fois brossé, laissez reposer 2 minutes, massez-le avec une serviette humide.
     
  • Comment retirer les poils sur les tapis et la moquette ?

    Votre chat, à l'intérieur, laissera inévitablement des poils sur les matières textiles. Pour les retirer, rien de plus simple :
    • Utilisez un gant de latex
    • Par des mouvements circulaires, balayez la zone à nettoyer. L'électricité statique va amener les poils à se coller au gant.
    • Nettoyez le gant à l'eau, régulièrement, durant le nettoyage.
    • Jetez le gant.
      Vous pouvez également utiliser une brosse adhésive que vous roulerez sur les matières textiles pour ôter les poils.
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail


Le chat âgé : comprendre et s’en occuper
Un chat âgé, comprendre et s'adapter

Le chat âgé, 6 conseils pour son bonheur :

À partir de 7 ans, le chat commence à être considéré comme senior.
Leur espérance de vie dépend s'ils sont stérilisés ou pas : pour un chat, elle passe de 11 à 15 ans s'il est castré (il sort moins, s'expose moins aux accidents et aux infections dues à des bagarres). Pour une chatte, elle passe de 14 à 15 ans.
Leur espérance de vie dépend également des conditions dans lesquelles ils vivent, de leur mode de vie.
En effet, un chat d'appartement aura plus de probabilité d'atteindre une vingtaine d'années qu'un chat de gouttière. C'est dû au fait d'être moins exposé aux maladies, aux accidents sur la route.

La chatte la plus âgée recensée est morte à l'âge de 38 ans aux États-Unis et il n'est pas exceptionnel que les chats atteignent les 20 ans.
Nous allons voir comment accompagner au mieux cette évolution chez le chat.

s'occuper de son chat

  • Les âges du chat

    • De 7 et 10 ans : Il commence à être moins actif et la pigmentation de son nez et de ses gencives devient de plus en plus visible.
    • De 10 à 15 ans : L'accumulation de tartre sur ses dents devient évidente. Le chat commence à s'amincir et perdre de la masse musculaire. Son ouïe, son odorat, ses réflexes, sa vue ne sont plus ce qu'ils étaient. Parallèlement, son humeur va se radicaliser , son niveau d'engagement diminuer, ses traits de caractère s'amplifier.
      Ainsi, un chat craintif le sera encore plus, un chat grognon fera encore plus la tête. Il deviendra moins tolérant à vos sollicitations.
    • De 15 à 20 ans : A cette étape, la vieillesse du chat se fait ressentir. Des poils blancs apparaissent sur son pelage. Il maigrit et ses griffes deviennent longues. Concernant son comportement, les déambulations avec vocalises, souvent nocturnes, sont la manifestation la plus fréquente. De plus, on observe une perte des apprentissages (toilette, propreté…), des changements d'attitude vis-à-vis des propriétaires (chat plus distant, plus collant, plus agressif…).

     
    Correspondances de l'âge du chat
    L'insuffisance rénale chronique est la principale cause de mortalité. Les symptômes : le chat perd l’appétit, boit beaucoup, urine très souvent, maigrit. Si vous remarquez ces changements, allez faire un check-up chez un vétérinaire.

  • Allez vers lui

    S'il devient plus taciturne et a tendance à s'isoler, prenez l'initiative d'aller vers lui pour le solliciter et maintenir la relation. Câlins, paroles, caresses et exercices seront les bienvenus s'il ne vous fuit pas.

    S'il est toujours joueur, ne le faites pas forcer sur l'exercice.
    Par ailleurs, évitez de le punir s'il vocalise la nuit ou fait ses crottes là où il se trouve, quand ça lui prend, car ça va juste amplifier son anxiété, et aggraver les choses. Reprenez, plutôt, les apprentissages avec lui comme avec un chaton.

  • Brossez le plus souvent

    Si vous remarquez que sa fourrure devient plus terne, cela signifie qu'il met moins d'énergie dans sa toilette.
    Aussi, brossez votre vieux chat avec douceur tous les jours ; ce brossage peut être suivi d’un passage avec une lavette humide chaude si votre chat ne finit pas sa toilette tout seul. Ce sera également un moment pour montrer votre affection, entretenir la relation.
    Une fois par semaine, vous pourrez profiter de ce moment pour contrôler plus attentivement ses yeux, ses oreilles, sa bouche, et l’état général de sa peau afin de repérer les premiers signes d’une affection nécessitant un traitement vétérinaire.
    Profitez-en pour masser délicatement ses articulations.

  • Son repas

    Son âge peut être l'occasion de difficultés dans la digestion. Alors qu'un chat adulte pourra faire de l'embonpoint, le chat âgé aura tendance à maigrir (diminution de la masse musculaire, plus faible absorption des nutriments, modération de l'appétit).

    Avec un métabolisme plus lent, une activité physique plus réduite, il est préférable de privilégier des croquettes adaptées, dans une gamme réservée aux chats seniors.
    Celles-ci sont moins caloriques, enrichies en vitamines antioxydantes et en minéraux.
    Vous pouvez également les humidifier ou les broyer pour faciliter l'ingestion.
    Un chat âgé doit faire des repas plus fréquents, mais en petites quantités.
    Servez ses aliments à température ambiante pour qu’il puisse mieux les sentir et les apprécier.

  • Faites attention aux courants d'air

    Prêtez une attention particulière aux zones de repos de votre chat en vérifiant qu'elles ne sont pas exposées aux courants d'air.
    Vous pouvez vérifier la présence de courants d’air à l’aide de la fumée d’une cigarette ou de la flamme d’une bougie.
    Ainsi, il faut que ses paniers soient dans des endroits chauds et secs.
    S'il est enrhumé, votre chat présentera des sécrétions nasales et oculaires, un essoufflement dû à l'encombrement des bronches, des éternuements, une perte d'appétit... N’hésitez pas à lui proposer des aliments à fortes odeurs, car le rhume altère le goût et l’odorat.

  • Aménagez votre intérieur

    Avec l'âge, votre animal se dépensera moins, jouera moins.
    Ainsi, grimper, sauter, courir deviendra plus compliqué.
    La prise en charge consiste à faciliter la vie du chat, en lui évitant d'avoir à sauter ou à monter des marches.

    Pour lui faciliter ses déplacements, proposez-lui des paniers partout dans des endroits accessibles, aménagez un plan incliné pour l'aider à monter sur son fauteuil.

    Pour ses besoins, optez pour un bac plus large et aux bords moins hauts si nécessaire.

    En cas d'arthrose, offrez-lui un panier à mémoire de forme qu’il ne quittera plus (exemple de panier à mémoire de forme un peu kitsch).

  • Jouez avec lui

    Les chats âgés ont tendance à s'empâter par manque d'exercice et sont très attachés à ritualiser leurs journées : repas, sieste, toilette...
    On dit qu'il est nécessaire de jouer avec son chat un quart d'heure par jour. Trouvez le meilleur jeu pour lui et faites-le bouger. Cela va stimuler à la fois son physique et son moral.
    En outre, il doit faire de l'exercice pour activer la circulation du sang, renforcer ses articulations et préserver ses muscles.
    Pour éviter qu'il ne devienne apathique, stimulez-le avec des jeux ou une lumière laser.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail


5 points pour comprendre le langage de votre chat
Le comportement du chat

Les comportements du chat, comprendre son langage :

Pour se faire comprendre le chat a plusieurs registres comportementaux. Que ce soit ses miaulements ou ses postures, voici un petit guide pour mieux appréhender ce qu'il veut signifier :

    • Les miaulements

      Ils sont essentiellement destinés à la communication avec l'humain à l'âge adulte. En effet, le chat à l'état sauvage ne miaule que lorsqu'ils sont prêts à s'accoupler ou à se battre.
      Les chats ont un registre assez varié de miaulements pour se faire comprendre :

      • Des miaulements aigus et fréquents cherchent à vous faire comprendre une demande (câlins, sortir...)
      • Un caquètement signifie qu'il est excité parce qu'il a repéré une proie qu'il sait ne pas pouvoir attraper.
      • Le ronronnement signifie un état de bien-être (souper, caresse, lézardage au soleil) ou la réaction à une situation stressante afin d'abaisser le niveau de tension.
      • Des miaulements courts avec des silences sont un appel à l'aide.
      • Un miaulement rauque signifie qu'il va passer à l'attaque.
      • Des sifflements ou des feulements avec le dos voûté indiquent que le chat est sur la défensive.
      • Des miaulements insistants signifient un besoin urgent (soif,  faim, changement de litière)

 

  • Ses oreilles

    Les oreilles du chat renseignent bien sur les émotions qu'il vit :

    • Dirigées vers l'avant, elles montrent que le chat est de bonne humeur et est prêt à interagir avec vous ou que quelque chose a attisé sa curiosité. Si vous approchez la main, il viendra s'y frotter ou la léchera s'il est plus craintif.
    • Aplaties en arrière ou sur les côtés, elles signifient une crainte... qu'il se sent menacé. Dans ce cas, laissez-le tranquille.
    • Aplaties sur les côtés, elles peuvent également marquer une colère ou de l'agressivité. Dans ce cas, méfiez-vous, il se prépare peut-être à attaquer.
    • Aplaties et dirigées vers l'avant dans une position assise, elles indiquent une attention et une vigilance par rapport à un élément de l'environnement.

     

  • Sa queue

    La queue est, sans doute, la meilleure manière d'identifier son humeur :

    • Dressée avec l'extrémité tournée vers l'avant, elle signifie qu'il est prêt à entrer en interaction avec vous.
    • Recourbée ou enroulée auprès du corps peut être un signe d'inquiétude. Elle est une marque de soumission. Aussi, évitez d'être brusque et bruyant.
    • Dressée avec une grande courbe, elle signifie que le chat veut jouer.
    • Droite avec les poils hérissés et le dos rond signifie des émotions négatives qui peut indiquer l'agressivité.

     

  • Ses yeux

    Pour l'analyse des yeux, il faut prendre en compte la luminosité ambiante. L'accommodation à l'obscurité dilate les pupilles.

    • Les pupilles dilatées signifient que le chat est un peu nerveux ou inquiet. Il ne veut pas d'interaction.
    • Les pupilles contractées et clignant peu peuvent être un signe d'agressivité. Le fait de cligner peu des yeux est une attitude de défiance.
    • Les pupilles contractées et clignant lentement en maintenant le contact visuel indiquent un état de bien-être et de détente.

    Grossièrement, on peut décomposer comme suit son regard :

    • Éviter le regard de quelqu'un que l'on connait = "je ne te veux pas de mal" ou "je veux être tranquille"
    • Fixer avec une posture agressive ou dominante, en s'approchant, alors que les deux protagonistes ne se connaissent pas = agression potentielle.
    • Éviter le regard d'un inconnu qui te regarde = "laisse-moi tranquille"
    • Fixer avec une posture intéressée quand on se connait = demande d'attention.
    • Éviter le regard/regarder du coin de l'oeil/détourner la tête alors qu'on s'approche doucement = "je ne te veux pas de mal"

     

  • Sa posture

    La posture du chat renseigne, également, sur ses dispositions à votre égard.

    • Une tête levée est le signe d'une humeur sociable, voire joueuse.
    • Une tête baissée indique des sentiments plus négatifs.
    • Rouler par terre et exposer son ventre signifie qu'il veut jouer et qu'il est en confiance.
    • Faire le dos rond avec la queue basse indique une position de soumission qui reflète la peur.
    • Se déplacer de manière furtive signifie qu'il est inquiet, qu'il fuie une source de désagrément.
    • Avoir le poil hérissé et se tenir haut sur patte signifie qu'il est d'humeur agressive. Éviter toute interaction dans ce cas.
    • Montrer son derrière est un signal d'interaction qui invite à se faire renifler.
    • Ramasser les pattes sous le corps, dans la position du sphinx, signifie qu'il est en confiance

    Par ailleurs, quand il vous présente ses proies mortes, il veut vous montrer qu'il sait chasser et désire vous l'enseigner. Se frotter contre les meubles lui permet de laisser son odeur, marquer son territoire. Pétrir un coussin, un congénère ou vous-même renvoie au geste de la tétée.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail


Le chaton : 6 points sur son éducation
L'éducation du chaton

Le chaton : 6 points de son éducation

Bien entendu, un chat ne s'éduque pas comme un chien. Il ne se dresse pas.
Les étapes de sa croissance sont :

  • Entre 1 et 10 jours : Très fragile avec un pelage épais et court, le chaton n'est pas encore capable de se lever ou d'ouvrir complètement les yeux.
  • Entre 10 jours et un mois : Le chaton devient capable d'ouvrir les yeux et commence à s'intéresser à son environnement. Peu à peu, il commence à exercer sa motricité et son équilibre.
  • Après un mois : Il commence à montrer des comportements adultes (chasser, sautiller, jouer) et améliore sa motricité.
  • Entre deux et six mois : Ses yeux ont acquis leur couleur définitive et il explore son environnement. Sa dentition devient adulte.
  • Entre six mois et un an : Son corps gagne en tonicité et il devient adulte.

 

Durant la période de sevrage, il va faire ses apprentissages avec sa mère et sa fratrie. Ce n'est pas seulement un sevrage alimentaire, mais également une période d'éducation où sa mère l'éduquera à connaitre sa force, à manger correctement, à se servir du bac à litière... à lui donner les outils pour ne pas se mettre en danger en faisant ou en mangeant n'importe quoi.
S'il ne bénéficie pas de ce temps d'éducation, vous devrez lui inculquer ces apprentissages.

  • Créer la relation

    Durant la première période chez vous, passez un peu de temps à le manipuler, tous les jours, par phases de 5-10 minutes afin de le familiariser avec vous. Ainsi, en le faisant tous les jours et sans le harceler, il s'habituera à la relation avec un humain. Toutefois, évitez de le solliciter quand il se repose.

    Tripotez-le, grattez-lui le ventre, mettez-le sur le dos, caressez-le... Ainsi, il comprendra alors que, même si ces contacts sont déplaisants, ils ne sont pas violents.

    Par contre, si le chaton a connu un passé difficile, il faudra amener la relation plus doucement et ne pas avoir de contacts physiques dans les premiers temps. Par conséquent, il faudra être patient et lui laisser l'initiative de la relation.

  • Lui apprendre le contrôle durant des jeux

    Le jeu est vivement recommandé, car il améliore la musculature, la coordination et l'équilibre psychique de votre chat.

    Quand le chat joue avec sa mère, il n'est pas autorisé à griffer ou mordre. S'il dépasse les limites, sa mère le rabroue en lui donnant une tape sur le nez.

    Un chat qui n’a pas encore été éduqué aura tendance à vous griffer pour jouer. Il ne faut pas jouer avec son chaton en utilisant sa main, car il la prendra pour un jouet, et il va donc jouer avec de la façon la plus naturelle pour lui : en griffant, et va ainsi en prendre l’habitude.
    Aussi, préférez d'autres jeux (balle, bouchon de liège, boule de papier, objet pelucheux) pour qu'il n'associe pas votre main à un jouet.

    Quand vous jouez avec lui avec une balle ou une peluche, s'il insiste pour jouer avec vos mains et commence à mordre ou griffer, vous pouvez lui indiquer la limite par une tape sur le nez et un "Non !" ou "Pas les griffes !" ferme.
    Dès lors, il associera votre intonation à une limite à respecter.

    Vous pouvez également imiter le bruit que fait la chatte quand elle n'est pas d'accord avec le comportement du chaton. Une mère qui veut réprimander ses petits produit un petit cliquetis du fond de la gorge qu'il est possible d'imiter. Il est bien plus efficace de faire ce que le chaton connait. Il vous suffit de bouger la langue contre le palais et produire un cliquetis quand le chaton enfreint les règles.

  • L'inciter à utiliser sa litière

    Naturellement, l'éducation passe par l'imitation de sa mère.
    Or, quand vous l'accueillez chez vous dans un nouvel endroit, il n'a pas ses repères. Aussi, commencez par le mettre dans une seule pièce. Aménagez-la en y installant sa gamelle et plus loin sa litière, dans un endroit accessible et avec un peu d'intimité.
    Préférez l'utilisation d'une litière de même marque que celle qu'il utilisait. Si vous voulez en changer par une autre marque, procédez au changement de manière progressive. Afin d'inciter le chaton à utiliser sa litière, vaporisez un peu d'eau de Javel, il apprécie cette odeur.
    S'il commence à faire ses besoins dans la terre de vos plantes, disposez-y quelques galets ou utilisez un répulsif.

  • L'inciter à utiliser son griffoir

    Les chatons aiment griffer la moquette, les tapis, la tapisserie et jouer avec les rideaux, car c'est un animal territorial qui communique beaucoup par les odeurs.
    Or, ses glandes odorantes se situent au niveau de ses coussinets. En entrant dans la maison, un éventuel rival doit immédiatement percevoir les odeurs déposées par votre chat.

    Dès que votre chaton commence à griffer les meubles, dites-lui "Non !" immédiatement d'un ton ferme et amenez-le vers le griffoir.

    Vous positionnerez celui-ci près de l'endroit où il cherche à faire ses griffes en l'agrémentant de jouets qui pendent (souris, boule, plumeau).

    Pour l'attirer encore plus, frottez de la cataire, des olives écrasées ou de l'huile d'olive sur le griffoir. S'il réitère, utilisez un spray d'eau, il comprendra que l'action est interdite.

    Durant l'apprentissage, n'hésitez pas à le féliciter pour renforcer positivement le comportement.

  • Éduquer le chaton à manger

    • Dans une zone à part

      Ne nourrissez pas le chaton à table. En dehors de la non-comestibilité de certains aliments, il va prendre la mauvaise habitude de monter sur la table.

      Voyez si vous pouvez laisser de la nourriture au chaton tout le long de la journée.

      En général, vous pouvez laisser de la nourriture en libre-service ou la servir à des heures de repas fixes, mais pas les deux. Certains chats sont satisfaits par une gamelle laissée à leur disposition, dans laquelle ils vont manger jusqu'à satiété. C'est ce qu'il y a de plus simple pour vous.

      La nourriture en libre-service est à disposition tout le temps. Cela ressemble à la façon de se nourrir du chat dans la nature. Un chat qui ne s'ennuie pas, qui a de quoi s'occuper et se stimuler mentalement est habituellement capable de réguler ses prises de nourriture et peut gérer une gamelle qui est mise à sa disposition tout le long de la journée.

      Nourrissez le chaton à des heures régulières s'il a tendance à trop manger. Le problème s'amplifiera si le chat s'ennuie ou n'est pas assez stimulé, la nourriture devenant une source de distraction.

      Ce sont souvent ces chats-là qui vont miauler pour de la nourriture quand elle n'est pas à disposition.

      Chaton miaulant pour avoir du lait

    • en ritualisant l'approvisionnement

      Concernant la fréquence, un chaton devrait être nourri quatre fois par jour jusqu'à trois mois, puis trois fois par jour jusqu'à six mois. Après quoi, le chat adulte peut être nourri deux fois par jour, le matin et le soir. Ritualisez ce moment en approvisionnant à heures régulières.

      Donnez au chaton la nourriture qui lui correspond. Un chaton a besoin d'une alimentation plus calorique et plus riche en lipides qu'un chat adulte. Les aliments du commerce sont généralement destinés à des chats d'âges différents. Il est donc préférable de donner au chaton une nourriture qui soit étudiée pour lui.

      Bien que les chats raffolent du thon, celui-ci est peu nutritif. Considérez-le juste comme une friandise.

      Concernant la boisson, offrez tout au long de la journée de l'eau fraiche au chaton pour qu'il ne miaule pas pour réclamer. Bannissez le lait, indigeste pour votre minou.

  • Le familiariser aux changements

    Habituez votre chaton à être présenté à des gens, ça lui rendra plus familière, moins anxiogène, la présence d'autres personnes.
    De même, manipulez-le en le mettant sur le dos et en lui caressant le ventre, ça rendra plus facile le moment où un vétérinaire aura à le manipuler. Habituez-le petit à petit à cette position puis manipulez aussi ses oreilles, ses gencives et sa bouche.

    Familiarisez-le également au transport en caisse, ça rendra moins stressant son prochain voyage. Entreposez sa cage de transport dans sa pièce préférée, généralement là où il dort, plusieurs semaines avant le départ.Ainsi, il pourra se familiariser avec la cage et même aller s’y coucher. Par la suite, ce sera plus facile de l’introduire à l’intérieur le jour du départ.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail


Le chat et son griffoir
Pour que le chat utilise son griffoir

Le chat et son griffoir...

Même si les chats sont peu bagarreurs et agressifs, ils ont quand même tendance à griffer et à mordre.
C'est un comportement instinctif qui leur permet en particulier de répandre leur odeur sur leur environnement.

Pour éviter ce genre de comportement, voici quelques astuces à appliquer afin de l'inciter à faire ses griffes sur son griffoir :

  • Comprendre le griffage

    • la texture

      Les chats ont du plaisir à éprouver la résistance de certaines textures, quand leurs pattes frottent certains matériaux. Vous devez lui offrir un arbre à chat qui correspond à ses goûts.

    • au bon endroit

      Les chats ayant l'habitude de marquer leur territoire à hauteur de museau aux portes d'entrées et de sorties, privilégiez ces endroits pour leur permettre de territorialiser leur espace.

    • fonction olfactive

      Le griffage remplit cette fonction olfactive pour avertir les autres chats que l'espace est occupé. Cela lui permet de définir un territoire où il va se sentir en sécurité.

    • fonction musculaire

      S'étirer et se détendre va lui apporter un bien-être similaire à celui de faire du sport ou les étirements du matin. C'est une forme d'exercice musculaire, des griffes jusqu'aux jambes, aux épaules et au dos.

  • Choisir son arbre à chat

    • de grande taille,

      Votre chat doit pouvoir monter ses pattes antérieures le plus haut possible.
      Si ce dernier est trop petit, votre chat pourrait tout simplement s'en désintéresser. Ainsi, il doit être assez grand pour que votre animal puisse y poser ses pattes antérieures au-dessus de sa tête tandis qu'il se tient sur ses pattes postérieures tendues.
      Sur Amazon, vous pouvez trouver les arbres à chat plébiscités en ce moment ou notre comparatif pour avoir une vue plus précise.
      Si votre chat dépasse un certain poids, vous pouvez vous tourner vers cette sélection qui répertorie les arbres à chat pour grand chat.

    • stable,

      Vous pouvez le fixer ou alourdir la base pour que la force et le poids du chat ne le renversent pas. Si votre chat remarque que l'arbre à chat n'est pas stable, il l'évitera. Les planches à griffes peuvent être une bonne alternative.

    • avec une bonne texture

      Si vous ne savez pas ce qui plait à votre chat, privilégiez la corde de sisal, très commune sur les arbres à chat et griffoirs.
      S'il affectionne le tapis ou la moquette, fixez-en un morceau sur le poteau de l'arbre à chat.
      Une autre solution peut être le carton ondulé.

    • à plusieurs endroits.

      Vous pouvez envisager de placer plusieurs arbres à chat ou griffoirs à différents endroits, notamment si vous avez plusieurs chats. Cela lui permettra de faire ses griffes dès qu'il en ressent le besoin.

  • poteau griffoir

  • L'inciter à y faire ses griffes

    • dans un endroit accessible

      Privilégiez les lieux près des entrées, des fenêtres ou proches des objets où il aime faire ses griffes.
      S'il a pris l'habitude de faire ses griffes sur des surfaces verticales, préférez un poteau vertical.
      Évitez les emplacements isolés. En l'observant, vous remarquerez ses trajets habituels et pourrez en déduire la meilleure place. En se réveillant, un chat aime faire ses griffes. Un endroit adapté peut donc être près de l'endroit où il dort.

    • en protégeant les meubles

      Si votre chat a commencé à faire ses griffes sur le canapé ou la tapisserie, vous pouvez commencer à les protéger en recouvrant la partie attaquée avec du scotch à double face. Il ne devrait pas insister.

    • en rendant attractif l'arbre à chat

      Vous pouvez imprégner la partie griffoir de cataire ou de l'odeur de votre chat en lui frottant les pattes afin que l'odeur se dépose sur l'arbre à chat. Utiliser du Feliway (hormone synthétique apaisante pour le chat) peut être une bonne idée.

    • en lui signifiant ce qu'il ne doit pas faire

      Si vous observez votre chat débuter le griffage de meuble, indiquez-lui que ce n'est pas adapté en tapant dans les mains ou en vous servant d'un vaporisateur d'eau. Il devrait comprendre que son comportement n'est pas approprié. En le dérangeant, vous éviterez que cette habitude s'installe.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail


Le chat et la propreté
propreté et litière du chat

Le chat et la propreté, conseils pratiques

À l'inverse des chiens qui ont besoin d'un apprentissage durant plusieurs semaines voire plusieurs mois, la propreté chez les chats est presque innée.
Ainsi, quand un chat arrive dans sa nouvelle maison, il va normalement faire ses besoins dans sa litière en les recouvrant. Recouvrir ses selles lui permet de ne pas attirer de prédateur.

  • Favoriser les bons gestes de la propreté

    Carence éducative, déménagement, maladie… Plusieurs causes peuvent amener un chat à ne pas utiliser sa litière. Si le chat est stressé, il aura tendance à négliger son hygiène.

    Si c'est le cas, il va falloir y trouver une solution pour lui faire intégrer le bon comportement.

    • Carence éducative :

      En voyant le temps passé par le chat à faire sa toilette, on pense, à tort, que la propreté du chat est un comportement inné. Or, ce comportement est inculqué par la mère.
      Durant l'éducation, la chatte va lui apprendre à faire ses besoins aux endroits appropriés et à les recouvrir. D'ailleurs, elle stimulera l'excrétion en léchant la partie anale du chaton. En grandissant, le petit se passera de ce geste pour éliminer. Sa mère va ensuite lui enseigner l'utilisation de la litière.

      Si votre chaton n'a pas reçu cet apprentissage, vous pouvez reproduire ces gestes naturels en lui massant le ventre pour qu'il intègre à quel moment faire ses besoins. Placez-le dans la litière pour qu'il comprenne que c'est l'endroit adapté. S'il urine à l'extérieur, replacez-le dedans et n'hésitez pas à insister s'il persiste.

    • Assurer la hiérarchie :

      Une autre raison de ce comportement peut être pour marquer une hiérarchie. Seuls les chats dominés en confiance dans l’environnement dans lequel ils sont enfouissent leurs excréments. Les chats dominants voulant établir leur autorité recherchent plutôt un endroit dégagé et libre pour y déposer leurs selles.
      Ils ne les recouvrent pas, de façon à ce que l’odeur se propage et permette aux autres chats de savoir qu’un mâle dominant est dans la place.

  • La litière, bons usages

    Veillez à placer la litière dans un endroit qui ne soit pas de passage. Le chat a besoin de tranquillité.
    De même, évitez de la placer dans une zone de couchage ou de repas, le chat a besoin que ces endroits soient distincts.

    Il existe tout un tas de facteurs qui interviendront au moment du choix : matière végétale ou minérale, avec ou sans parfum, maison de toilette ou bac classique.

    Les litières fermées offrent un espace intime, limitent l'éparpillement de la litière et les odeurs, mais demandent plus de place.

    Il y a 3 types de litière :

    • La litière minérale

      C'est la litière la plus courante.  Sous forme de granulés, elle est en argile, la plupart du temps. La moins chère du marché, elle absorbe correctement l'urine et les odeurs. Cependant, elle est plus poussiéreuse, ce qui n'est pas à conseiller aux chats faisant de l'allergie. Elle sera à changer 1 ou 2 fois par semaine.

    • La litière végétale

      C'est la litière la plus naturelle. Elle se trouve sous forme de fibres et de granulés. En fibres, il s'agit de fibres de bois, de copeaux ou de sciure. Le désavantage des fibres est de coller aux pattes des chats (ce qui peut être freiner le chat). En granulés, il s'agit de petits bâtonnets. Biodégradable, elle peut se jeter dans les toilettes. Elle sera à changer tous les 4 ou 5 jours.

    • La litière en silice

      C'est la litière la plus pratique. Elle se présente sous forme de cristaux transparents, avec des petites pointes de couleur bleue. Sa composition est faite d'un mélange de zéolithes, une matière qui lui donne la capacité de bien capter les odeurs et l'urine. Elle est à changer moins souvent, de 3 semaines à 1 mois.

    Les litières parfumées ont la particularité de couvrir les mauvaises odeurs, ce qui peut déstabiliser le chat, celui-ci étant très sensible aux odeurs.

    Les litières dites agglomérantes forment de petites boules aux endroits souillés qu'il suffit d'enlever. Cette manipulation permet d'éviter d'avoir à changer la litière entièrement.

    En définitive, la fréquence de changement de litière dépend de sa nature.
    La changer trop rarement amènera le chat à la fuir.
    La changer trop souvent enlèvera les odeurs qui constituent un repère olfactif au chat.

  • 6 solutions contre l'odeur d'urine

    L'odeur de l'urine des chats est assez forte. Due à 2 acides aminés (félinine et cystéine-S-isopentanol), elle est tenace. Voici 6 trucs pour en venir à bout :

    • Vinaigre blanc

      Frottez la tache puis laissez agir.

    • Bicarbonate vaporisé

      Mélangez 25ml de liquide vaisselle, 25 ml d'eau oxygénée, 25 ml de bicarbonate de soude avec une tasse d'eau tiède. Mettez en flacon. Vaporisez. Laissez agir 10 minutes. Rincez à l'eau tiède. Vous pouvez refaire l'opération plusieurs fois pour éliminer l'odeur.

    • Cristaux de soude

      Dans le cas de linge ou de vêtements, trempez-les dans 1 litre d’eau additionnée à des cristaux de soude. Ensuite, frottez les taches et mettez à la machine à laver sur "normal".

    • L'alcool ménager

      C'est la solution appropriée pour enlever les odeurs d’urine sur les carrelages. Nettoyez les carreaux avec un linge imbibé d’alcool ménager et laissez agir.

    • L'huile

      Imprégnez un linge avec l’huile et nettoyez l’endroit en laissant l’huile bien pénétrer. Ensuite, laissez agir jusqu’à ce que l’odeur disparaisse. Enfin, rincez avec de l’eau savonneuse + quelques gouttes de bicarbonate de soude.

    • L'huile essentielle

      Versez quelques gouttes d’huile essentielle de citron et d’eucalyptus dans de l'eau tiède. Vaporisez l’endroit et laissez agir.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Votre chat et les plantes d’interieur
Le chat et les plantes, comment l'empêcher de les manger

Quand votre chat mange vos plantes...

La plupart des maîtres, en plus de jouir de la relation avec leur chat, aiment avoir des plantes d’intérieur.
Malheureusement, beaucoup de chats développent l'habitude de grignoter ces plantes au grand dam des propriétaires.
Le fait qu'il puisse aller à l'extérieur, ne le dissuade toutefois pas de s’attaquer aux plantes d’intérieur. Les jeunes plantes, avec leurs tiges tendres, sont particulièrement à risque et souvent convoitées par les chats.

  • Attention aux plantes toxiques !

    Tout d'abord, vous devez vous assurer que vos plantes d'intérieur sont inoffensives pour votre chat. Même s'il est rare que l'animal se mette véritablement en danger, sur le site de l'Association Pour la Promotion de la Santé Animale, vous pouvez consulter une liste des plantes présentant une toxicité, voir les symptômes et la démarche à avoir.

    Les plus courantes sont le lys, le rhododendron, l'ail, les oignons, le cyclamen, la primevère, le laurier rose.

  • Pourquoi mon chat mange-t-il mes plantes ?

    • Pour acquérir les nutriments dont il a besoin. Un déséquilibre alimentaire peut être à l'origine de ce comportement.
    • Pour régurgiter quelque chose de désagréable ou une boule de poils qu'il doit vomir.
    • Pour se calmer ou se stimuler. L'anxiété, l'ennui, des changements dans son organisation ou son territoire peuvent également être à l'origine de ce comportement.
    • Pour le goût.

     

  • Quels sont les remèdes ?

    • Un vaporisateur. Pour l'éduquer, vaporisez-le avec de l'eau quand vous le prenez sur le fait. L'inconvénient est qu'il faut être présent à ce moment-là.
    • Un répulsif. Il existe des répulsifs à spray, disponibles en animalerie, dont l'odeur va repousser le chat. Un mélange d'eau et de vinaigre ou de moutarde à vaporiser pourra également faire l'affaire .
    • Couvrir le sol d'écorces d'agrumes (citron, orange), des boules de naphtaline ou de grains de poivre. La naphtaline étant toxique pour votre chat, veillez à la mettre dans un récipient percé de trous de façon à ce que la vapeur puisse s'échapper sans que le chat puisse accéder aux boules elles-mêmes . Les chats n'en aiment pas l'odeur. Des plantes telles que la mélisse officinale, la lavande ou le romarin repousseront également votre chat.
    • Suspendre vos plantes ou les abriter .
    • Détourner votre chat de vos plantes en l'orientant plutôt vers de l'herbe à chat.
      Cultivez-la vous-même à partir de graines d’herbe, ou achetez-les dans votre animalerie préférée. Placez-la loin de vos plantes d’intérieur,  près du lieu où il mange. Il délaissera ainsi vos autres plantes.
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail


Ce site utilise des cookies anonymisés à seule fin de faciliter la navigation. Aucune transmission à des tiers. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer