14 questions à se poser avant d'adopter

Le moment est venu ? Vous adoptez ! Mais vous hésitez entre un chaton ou un chat adulte ? La Fondation 30 millions d’amis conseille d'adopter à partir de 12 semaines afin qu'il soit sevré.

Mais ce n'est pas un choix à faire à la légère et il y a certaines interrogations à se faire avant de sauter le pas.

En effet, pour savoir si ce choix est le bon, il est préférable d'avoir abordé quelques points :

  • Les accessoires

  • Vous énerverez-vous si votre chat vomit sur le tapis, s’il éparpille la litière, s’il salit autour de sa gamelle ?
    Les chats à poil long ou mi-longs vomissent régulièrement leurs poils ingurgités durant la toilette.
    Aussi, pensez à brosser votre chat et à lui procurer une alimentation adaptée.
    Les chats à poil court vomissent quand ils avalent de l'herbe afin de se purger.
    Pour la litière, il existe des bacs fermés. Dans un premier temps, enlevez la porte afin que l'animal s'habitue et ne se sente pas enfermé. Puis, vous remettrez la porte.
    Pour la gamelle, il est rare que les chats salissent autour.
    Pour "défaire" certains comportements, ne le frappez pas. Une solution est de l'asperger d'eau avec un vaporisateur ou faire un bruit soudain quand vous le prenez en flagrant délit.
    Si la réponse n'est pas immédiate, le chat ne l'associera pas au comportement néfaste. Ne le frappez pas, il développerait de l'anxiété donc les conséquences seront le marquage urinaire ou la prostration...
  • Supporterez-vous les poils de chats sur le canapé et les traces de griffes sur le papier peint ou les meubles ?
    Pour cela, le plus simple est de recouvrir votre canapé d'un plaid.
    Les poils de chats s’enlèvent très bien en passant la main avec un gant de vaisselle. ( cf point sur le nettoyage des poils ).
    Concernant les griffures, il faut prévoir griffoir, arbre à chat ou paillasson pour assouvir leurs besoins naturels de marquage.
  • Au cas où vous vivez en appartement, êtes-vous prêt à lui donner suffisamment de distraction, d’occupation pour compenser l’impossibilité de sortir ?
    Il y a de très bons arbres à chats de différentes tailles et de nombreux jouets pour compenser l'absence de balades extérieures. Avoir un congénère peut également être une solution pour vaincre l'ennui mais si l'espace est restreint, des questions de territoire peuvent se poser.
  • L'organisation

  • Etes-vous partant pour vous occuper de votre chat durant 15 à 20 ans ?
    N'oubliez pas que les modes de vie actuels des chats leur procurent une durée de vie assez longue (cf article sur l'espérance de vie )
  • Votre style de vie permet-il d'avoir un chat ?
    Si vous voyagez souvent, il faudra le faire garder. Si vous travaillez beaucoup, aurez-vous assez de temps pour vous en occuper ? ? Aura-t-il eu son lot de stimulations ?
  • Accepterez-vous que les chats ne se dressent pas comme les chiens ?
    Il faudra savoir le respecter et accepter son caractère. Là où le chien est un animal social, le chat est un animal territorial. Là où le chien trouvera sa stabilité dans une organisation hierarchisée de la meute, le chat trouvera la sienne dans l'organisation de son territoire, son environnement.
  • Pourrez-vous passer un certain temps à jouer avec votre chat ?
    Si vous vivez en appartement, il sera important de stimuler votre chat pour qu'il ne devienne pas apathique.
  • Pendant les vacances, sera-t-il avec vous ?
    Le chat, animal territorial, est très attaché à son foyer. Il est donc conseillé, si c'est possible, de laisser le chat sur son territoire pour lui éviter le stress du changement. Ainsi, demandez plutôt à un ami, de la famille, un voisin, une personne de confiance de veir s'occuper de votre chat en votre absence.
  • Avez-vous pensé au budget qu'il faudra ?
    -Vaccination (≃70€ )
    -Identification obligatoire
    -Stérilisation/castration (entre 80 et 200 €)
    -Traitement contre les puces/tiques et vers
    -Nourriture
    -Accessoires et jouets
    -Consultation chez le vétérinaire

  • Son environnement

  • Possédez-vous d’autres animaux domestiques ?
    La cohabitation chat / chat, chat / chine peut être longue voire impossible. Des mesures sont à prendre en continuant à caresser l'ancien et le nouveau. Le maître s'armera de patience et demandera conseil auprès d'un vétérinaire si la relation tarde à s'apaiser. Les phéromones d'apaisement pourront servir durant cette période d'habituation.
  • Votre maison est-elle située à proximité d’une route très fréquentée ?
    Si le chat a accès à l'extérieur, ça peut être une source de risque pour le chat.
  • Avez-vous abordé le sujet avec votre voisin ou votre propriétaire ?
    Il est conseillé d'en avoir parlé avec vos colocataires / voisins / propriétaire afin d'éviter tout conflit, toute gêne avec ceux-ci.
  • Un des membres de la famille est-il allergique aux poils de chats ?
    Une fois au clair avec ces questions, vous verrez s'il y a de la place pour un chat dans votre univers et votre vie. Il aura juste besoin de votre affection et de votre respect 🙂 Il aime que l'être humain fasse partie de son territoire, de sa vie. Si vous êtes un bon maître, il saura être un bon chat 🙂
  • Avez-vous des enfants en bas âge ?
    A moins que ce ne soit un nourrisson qui n'intergit pas, il vaut mieux attendre l'âge de 7-8 ans. En effet, la délicatesse et la douceur sont peu présents avant un certain âge 🙂 Autrement, optez pour un chat adulte qui aura les ressources pour s'enfuir en cas d'affection trop envahissante.

 

Pour adopter, les refuges sont des endroits intéressants parce qu’ils débordent de chats. Le site de la SPA présente une carte qui recense différents refuges en France.

Quand vous adoptez un chat, vous sauvez deux vies : celle de votre compagnon et, grâce à cette place libérée, celle de l’autre chat que le refuge pourra accueillir.

Si le chat est adulte, renseignez-vous sur le motif de son abandon et s'il a des traits de caractère particuliers.
Demandez également s'il y a la possibilité de revenir en cas de problème persistant. Ils pourront vous dire si le comportement du chat est normal et va passer ou bien s'il est inadapté... ils auront à coeur de fournir au chat le meilleur maître et inversement 🙂

Pour les animaleries, renseignez-vous sur leur réputation, informez-vous sur la provenance de leurs chats. Assurez-vous aussi qu’ils aient grandi dans un environnement adéquat.

Pour ce qui est d’adopter dans les chatteries, tout dépend des conditions d’élevage et de la bonne volonté de l’éleveur.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail