4 conseils pour accueillir un nouveau chat :

Quand un chat arrive dans un nouvel environnement, ses besoins sont de plusieurs natures.
Il a besoin que l'organisation de son espace suive certaines règles et nécessite certaines stimulations pour éviter que l'anxiété ne s'installe :

  • Organisez son espace

  • Contrairement aux idées reçues, vivre en appartement, même petit, n'est pas rhédibitoire pour accueillir un chat si l'on suit certaines règles.
    En effet, peu importe le volume du lieu, pourvu que le chat ait des hauteurs à explorer : le chat est un grimpeur qui étend son territoire de manière verticale.

    C'est cette fonction que remplit un arbre à chat.
    Composé de plusieurs niveaux avec des aires d'observation, il nécessite peu de place au sol. Le chat s'appropriera également d'autres lieux en hauteur comme les étagères, armoires, penderies. Sa nature prédatrice n'est pas étrangère au besoin de surveiller son territoire.

    Ses premières années influeront également sur sa facilité d'acclimatation. En effet, s'il a vécu à la campagne, il mettra plus de temps à s'adapter.

  • Prévoyez quelques accessoires

  • Pour le transport

  • Pour vos déplacements en vacances, transportez votre animal de compagnie avec l’équipement adapté comme un panier fermé ou une caisse de transport. Plastique, osier, tissu… le choix est large pour un transport sans stress et en toute sécurité.

  • Pour le repos

  • Les chats dorment beaucoup. Il est donc nécessaire de leur offrir un couchage confortable pour qu’ils puissent se reposer en toute tranquilité. Le choix est vaste  : panier, corbeille, hamac, coussin, maison… N'investissez pas dans un couchage trop coûteux, les chats boudent parfois leur panier et préfèrent se prélasser à un autre endroit.

  • Pour manger

  • Quand il est jeune, il est préférable qu'il ait sa nourriture à disposition car il est en mesure de gérer la quantité d’aliments qu’il doit manger.
    Une fois adulte, ce sera à vous de définir sa ration journalière pour éviter les problèmes de surpoids. L’idéal est d’opter pour une gamelle en inox ou en céramique, plus solide, antibactérienne et n’altèrant pas le goût des aliments.
    Vous pouvez également opter pour un distributeur de nourriture qui a l’avantage de réguler la quantité d’aliments. Ces machines fonctionnent automatiquement. Si vous devez vous absenter, vous pouvez programmer la distribution des croquettes à l’avance.

  • Pour boire

  • Les modèles en plastique sont déconseillés car ils ont tendance à modifier le goût de l’eau.
    Préférez l'inox ou la céramique.
    Certains chats préfèrent que l’eau soit en mouvement. Dans ce cas, la fontaine à eau peut être une bonne solution. Elle offre plusieurs avantages : l’eau est toujours propre grâce à un système de filtration efficace, elle provoque des jeux d’eau stimulants avec une pompe qui permet aussi de la rafraîchir constamment, sans oublier l’absence d’odeur et de goût.
    Sinon, misez sur les distributeurs d’eau qui seront davantage conseillés en cas de présence de plusieurs chats.

  • Pour rester propre

  • La litière est un accessoire à ne pas négliger au moment d’accueillir votre chat. S’ils n’aiment pas l’odeur ou la texture de leur litière, ils risquent de la délaisser.
    Vous devez donc choisir celle qu’ils apprécient. Vous pouvez miser sur les litières à base de papier, de bois ou d’argile.

  • Pour jouer

  • Le jeu contribue au bien-être du chat en satisfaisant son instinct de chasseur. C’est pourquoi les fabricants proposent un grand nombre de gadgets aussi amusants et stimulants les uns que les autres.
    Les circuits de jeu, les cannes à pêche, les plumeaux, les balles, les souris sonores et autres tunnels de jeu sont proposés dans le commerce. Une boule de papier, un bouchon,... feront également l'affaire 🙂

 
Vous veillerez à distinguer les espaces. Le territoire d'un félin comporte des zones différentes correspondant à ses différents besoins (jouer, manger, boire, dormir, faire ses besoins).

  • Stimulez-le

  • Un chat a besoin d'exercice physique pour ne pas devenir neurasthénique ou agressif.
    Les jeux d'un arbre à chat ou tout ce qui peut être assimilé à une proie pourront faire l'affaire.
    Il est seul maître à décider et n'aime pas le contact forcé mais viendra de lui-même chercher les câlins et l'attention dont il a besoin.

    Votre présence est donc primordiale pour lui. Si vous avez à vous absenter quelques jours, l'emporter peut être une source de stress pour lui à cause de la perte de repère, le chat étant un animal territorial. Il est préférable de demander à une personne de confiance de venir vérifier la gamelle et prodiguer quelques câlins à votre animal.

  • La cohabitation avec un autre chat

  • Si vous avez déjà un chat au foyer, l'arrivée d'un nouvel arrivant va perturber les repères du premier.
    L'utilisation de phéromones d'apaisement peut faciliter cette phase d'approche (Feliway dans la maison, Felifriend sur les chats eux-mêmes).
    Ils s'acclimateront peu à peu en passant par ces stades :

    • Stade de la distanciation

      Les chats se tiennent à distance en feulant, se hérissant… à chaque fois qu'ils se croisent. Ils peuvent également se courir après. S'il n'y a pas de blessure, cela reste logique car c'est une étape transitoire, à l'arrivée d'un nouveau chat ou au changement d'odeur de l'un des chats. Le principal est que ça ne s'aggrave pas. Il ne faut pas intervenir et les laisser s'apprivoiser.

    • Stade des escarmouches

      Un des chats, généralement l'hôte, se met à poursuivre l'autre. Le premier agrandit la surface de son territoire, pendant que le second, reste de plus en plus souvent prostré dans son lieu d'isolement. Les bagarres provoquent des blessures. À ce stade, il peut être utile d'utiliser des médicaments en plus des phéromones, pour baisser le niveau d'anxiété des chats et relancer l'exploration du plus inhibé et calmer l'impulsivité de son poursuivant. Il faut éviter d'intervenir et ne pas punir le plus agressif car ça aura l'effet contraire en accroissant son anxiété et son agressivité.

    • Stade de l'obnubilation

      Un des chats est obsédé par la traque du deuxième qui, lui, devient totalement inhibé, et développe des activités de substitution (léchage anxieux…). Quand ils se rencontrent, les bagarres sont violentes ! Les 2 chats peuvent être obnubilés et se chercher pour s'agresser. Dans ce cas, il ne faut pas intervenir, permettre aux chats d'avoir des endroits où se réfugier et ne pas hésiter à consulter un vétérinaire si la situation perdure. L'accueil d'un chaton est plus simple à gérer car les besoins territoriaux ne sont pas les mêmes.

     
    Organiser son espace, comprendre ses besoins, le stimuler permettront à votre chat de se constituer un territoire apaisant où il prendra ses marques petit à petit. Le plus important est sans doute qu'il aie accès à des zones d'isolement où il pourra se réfugier entre ses phases d'exploration.

    Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail